Bonne nouvelle pour Wout van Aert: Mathieu van der Poel ne visera pas le maillot vert sur le Tour de France

Sur les sprints massifs, l'équipe Alpecin-Fenix (qui s'appellera Alpecin-Deceuninck à partir du 1er juillet) jouera la carte de Jasper Philipsen.

La rédaction

On le sait depuis de longs mois maintenant : Wout van Aert a l'objectif de ramener le maillot vert sur les Champs Élysées et ainsi devenir le premier Belge depuis Tom Boonen en 2007 à remporter le classement par points sur le Tour de France. Pour le Belge, la concurrence sera rude avec d'un côté les purs sprinters (Dylan Groenewegen, Fabio Jakobsen ou encore Caleb Ewan) qui vont engranger énormément de points sur les étapes plates, et de l'autre les profils plus complets (Michael Matthews, Mads Pedersen, voire Peter Sagan de retour au premier plan avec un succès au Tour de Suisse).

Mais le Belge ne devra de toute façon pas se méfier de son grand rival Mathieu van der Poel. Si le Néerlandais sera bien à Copenhague au départ de la Grande Boucle le 1er juillet prochain, il est déjà assuré qu'il ne visera pas le maillot vert. Car pour pouvoir espérer remporter le classement par points, il faut gagner un maximum de points sur les arrivées massives. Or, dans l'équipe Alpecin, on misera plutôt sur Jasper Philipsen en cas d'arrivées groupées : "L'année dernière, j'ai terminé trois fois deuxième et trois fois troisième. Cette année, je veux donc absolument remporter une étape et j'ai beaucoup travaillé pour être au top de ma forme à cette période", a-t-il expliqué à nos confrères du Laatste Nieuws avant le départ de la 2e étape du Tour de Belgique.

Mais comme son équipier, Philipsen ne visera pas non plus le maillot vert cette année sur le Tour de France : "Je ne suis pas occupé avec le maillot vert, je vais d'abord essayer de remporter une étape. Et si Van Aert vise le classement par points, cela va être compliqué de le battre."

Pour Mathieu van der Poel, l'objectif sera de remporter l'une ou l'autre étape comme sur le dernier Giro où il avait remporté la 1ère étape. De nombreuses étapes peuvent lui convenir, notamment l'étape des pavés à Arenberg (6 juillet), ou le lendemain à Longwy (7 juillet) au terme d'un sprint en côte. Mais peu importe que le Néerlandais vise ou non le maillot vert, il est déjà assuré qu'il sera un des grands animateurs de la prochaine Grande Boucle.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be