Avec 41,165 km/h de moyenne, Tadej Pogacar a bouclé le Tour de France le plus rapide de l'histoire en 2021

Le Tour de France le plus lent fut celui gagné par le Namurois Firmin Lambot en 1919, à la moyenne de 24,056 km/h

Avec 41,165 km/h de moyenne, Tadej Pogacar a bouclé le Tour de France le plus rapide de l'histoire en 2021
©BELGA

Plus de 40 km/h de moyenne durant plus de 3000 kilomètres et 21 étapes. C'est la moyenne tenue par le Slovène Tadej Pogacar lors de son succès, le deuxième, en 2021 sur le Tour de France. Avec 41,165 km/h, il détient le record du genre sur la Grande Boucle.

Voici les 5 Tour de France les plus rapides de l'histoire

  • 41,165 km/h en 2021 par Tadej Pogacar (Slo)
  • 40,679 km/h en 2014 par Vincenzo Nibali (Ita)
  • 40,576 km/h en 2019 par Egan Bernal (Col)
  • 40,547 km/h en 2013 par Chris Froome (G-B)
  • 40,545 km/h en 2006 par Oscar Pereiro (Esp)

On ne roulait évidemment pas aussi vite lors des premières éditions du Tour de France. Le matériel, les distances à accomplir mais aussi la façon de courir étaient bien différentes. C'est le Tour de 1919, remporté par le Namurois Firmin Lambot, qui fut le plus lent, avec un succès à 24,056 km/h de moyenne.

Voici les 5 Tour de France les plus lents de l'histoire

  • 24,056 km/h en 1919 par Firmin Lambot (Bel)
  • 24,072 km/h en 1920 par Philippe Thys (Bel)
  • 24,196 km/h en 1922 par Firmin Lambot (Bel)
  • 24,233 km/h en 1923 par Henri Pélissier (Fra)
  • 24,250 km/h en 1924 par Ottavio Bottechia (Ita)

les principaux record du Tour de France

D'autres records méritent d'être soulignés. Comme la victoire la plus rapide lors d'une étape en ligne, signée par l'Italien Mario Cipollini en 1999 à la vitesse de 50,355 km/h. Sur un contre-la-montre, l'Australien Rohan Dennis est même monté à 55,446 km/h de moyenne sur une étape courte de 13,8 km.

Les étapes en ligne les plus rapides

  • 50,355 km/h Mario Cipollini (Ita) 1999 ; Laval – Blois 194,5 km
  • 49,938 km/h Pablo Lastras (Esp) 2003 ; Bordeaux – St-Maxient-L'Ecole 203,5 km
  • 49,417 km/h Johan Bruyneel (Bel) 1993 ; Evreux – Amiens 158 km
  • 48,932 km/h Patrice Halgand (Fra) 2002 ; Bazas – Pau 147 km
  • 48,927 km/h Adrie Van der Poel (P-B) 1988 ; Tarbes – Pau 38 km
  • 48,765 km/h Mark Cavendish (G-B) 2021 ; Tours – Châteauroux 161 km
  • 48,764 km/h Tom Steels (Bel) 1998 ; Tarascon/Ariège – Le Cap d'Agde 205,5 km
  • 48,677 km/h Patrick Sercu (Bel) 1977 ; Fribourg – Fribourg 46 km
  • 48,584 km/h Robbie McEwen (Aus) 2005 ; Chambord-Montargis 183 km
  • 48,532 km/h Eddy Merckx (Bel) 1974 ; Vouvray – Orléans 112,5 km

Les contre-la-montre les plus rapides (+ de 10 km)

  • 55,446 km/h Rohan Dennis (Aus) 2015 ; Utrecht – Utrecht 13,8 km
  • 54,545 km/h Greg LeMond (Usa) 1989 ; Versailles – Paris 24,5 km
  • 54,360 km/h David Millar (G-B) 2003 ; Pornic – Nantes 49 km
  • 54,271 km/h Tony Martin (All) 2013 ; Avranches – Mont-Saint-Michel 33 km
  • 52,372 km/h Cadel Evans (Aus)* 2007 ; Cognac – Angoulême 55,5 km
  • 52,349 km/h Miguel Indurain (Esp) 1992 ; Tours – Blois 64 km
  • 52,282 km/h Geraint Thomas (G-B) 2017 ; Düsseldorf – Düsseldorf 14 km
  • 51,500 km/h Wout van Aert (Bel) 2021 ; Libourne – Saint-Emilion 30,8 km
  • 51,429 km/h Tadej Pogacar (Slo) 2021 ; Changé – Laval 27,2 km
  • 51,204 km/h Fabian Cancellara (Sui) 2010 ; Bordeaux – Pauillac 52 km

* (Levi Leipheimer déclassé)

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be