Voici pourquoi le Tour de France ne part pas toujours... de France

Une année sur deux, environ, le Tour de France quitte l’Hexagone pour prendre le départ dans un pays voisin. On vous explique pourquoi

Eline Fauconnier
Voici pourquoi le Tour de France ne part pas toujours... de France
©BELGA

La 109e édition du Tour de France partira de Copenhague, au Danemark, ce vendredi 1er juillet. C'est le 10e pays étranger à accueillir un Grand Départ du Tour de France. Depuis 1954, et le premier départ hors de France, depuis Amsterdam, la Grande Boucle a pris l'habitude de s'exporter.

Augmenter la popularité du Tour

Une des raisons de ces escapades au-delà des frontières est que cela permet de faire valoir à l’étranger l’intérêt du Tour de France. Les départs hors des frontières de la France permettent de doper la popularité de la Grande Boucle dans les pays où elle passe. La Belgique, les Pays-Bas ou encore le Danemark, même s’il est plus éloigné de la France, ont aussi une culture du vélo qui plaît à l’organisateur, ASO.

Changer d’air

Au bout de 109 éditions, le Tour a déjà parcouru beaucoup de cols, routes et points d’intérêt français. Les routes étrangères permettent de varier les plaisirs, ou bien de mettre en valeur des régions qui sont parcourues par d’autres courses. Comme lorsque le Tour emprunte le mur de Huy ou encore les routes de Liège-Bastogne-Liège.

Incitants financiers

Mais ne soyons pas dupes: le Tour de France valorise aussi financièrement ses départs de l’étranger. Accueillir le départ ou l’arrivée d’une étape du Tour de France coûte plus cher aux villes étrangères qu’aux villes françaises.

le prize-money du Tour de France

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be