Jean-François Bourlart explique la non-sélection de Quinten Hermans pour le Tour de France: "On tourne en rond depuis 7 mois"

Comme ça, Quinten Hermans ne fera pas le Tour de France ? C’est, en effet, ce qu’ont décidé les dirigeants de son équipe, Intermarché-Wanty-Gobert.

Lehaire David
Jean-François Bourlart explique la non-sélection de Quinten Hermans pour le Tour de France: "On tourne en rond depuis 7 mois"
©AFP

Au vu de la forme de l’Anversois, qui avait encore gagné l’étape reine du Tour de Belgique il y a dix jours, ce choix a de quoi étonner. Ce, d’autant plus qu’avec son profil, le coureur de 26 ans aurait pu viser une victoire d’étape. L’intéressé se dit surpris par la décision prise. Il affirme ne pas vraiment la comprendre.

"Évidemment que c'est un coup sur la tête, réagit-il. Je pensais vraiment être une certitude mais lundi à 17 h 30, j'ai reçu un appel téléphonique d'Aike Visbeek, notre manager de la performance. Je pensais qu'il venait simplement prendre de mes nouvelles la veille de notre départ pour le Danemark. Je me sentais d'autant plus sûr de moi que j'avais déjà mon billet d'avion. Mais, en fait, il m'appelait pour m'annoncer une mauvaise nouvelle. Je pense que les raisons de ce choix ne sont pas sportives mais il faudrait poser la question à la direction."

Ce que nous avons fait. Et Jean-François Bourlart a eu le mérite de ne pas chercher à noyer le poisson. "Une sélection dépend de trois critères : le sportif, le Covid et l'état d'esprit, explique le manager de la formation binchoise. Sportivement, Quinten avait sa place parmi nous, bien sûr, mais nous devions tenir compte d'autres paramètres. Cela fait sept mois que nous tournons en rond avec lui. On se doute qu'il va partir. Ce n'est pas idéal pour l'ambiance. Nous avons préféré un groupe que nous savons uni autour d'Alexander Kristoff pour les sprints et de Louis Meintjes pour le classement général."

Et quand on lui dit qu'Hermans avait un profil intéressant pour viser la victoire dans certaines étapes, Bourlart a une réponse toute trouvée. "Taco van der Hoorn et Sven Erik Bystrom nourriront cet objectif."

Hermans va doucement pouvoir songer à son futur chez Alpecin-Deceuninck. "On ne me l'a pas dit comme ça mais c'est la raison pour laquelle on m'a écarté", conclut-il.

Pas sûr que les deux parties se rabibocheront pour la fin de saison.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be