Tadej Pogacar, favori pour un troisième Tour de France consécutif: le petit Cannibale a toujours faim

Tadej Pogacar est le principal prétendant à sa succession. Le Slovène rêve d’ajouter un troisième succès au Tour à ses deux premiers.

Tadej Pogacar, favori pour un troisième Tour de France consécutif: le petit Cannibale a toujours faim

Dès ce vendredi après-midi, quand il partira de la rampe de lancement du contre-la-montre inaugural de ce 109e Tour dans les rues de Copenhague, Tadej Pogacar se mettra en quête d’un troisième succès consécutif.

Le Slovène est, pour tous les observateurs, le grand favori de cette édition. Si en 2020 sa première victoire, arrachée sur les routes des Vosges et les pentes de la Planche des Belles Filles à l’avant-veille de son 22e anniversaire, avait surpris, l’an passé Tadej Pogacar avait dominé la course au maillot jaune quasi de bout en bout. En tout cas, après avoir laissé Mathieu van der Poel goûter aux joies d’être leader du Tour, dès la première occasion il avait mis au tapis ses rivaux.

Un an plus tard, on a l’impression que le coureur d’UAE Emirates a encore accru son hégémonie sur le peloton. Cela fait en tout cas quinze mois qu’il n’a plus perdu une des courses à étapes (le Tour du Pays basque 2021) dont il a pris le départ.

Tadej Pogacar n’est évidemment pas imbattable et, avec l’épée de Damoclès que constitue le risque d’une contagion au Covid-19, tout est possible, y compris un malheureux coup de théâtre. Sans parler de la malchance ou des nombreux pièges que compte la première semaine. Deux remarques à ce propos.

Tadej Pogacar, favori pour un troisième Tour de France consécutif: le petit Cannibale a toujours faim
©BELGA

D’abord, pour le suspense, ce ne serait pas mal que le n°1 mondial arrive dans la montagne avec un peu de retard. La course-poursuite dans laquelle il s’engagerait alors n’en serait que plus spectaculaire. Ensuite, ses qualités techniques et son plaisir de courir, son panache naturel, font que, justement, Tadej Pogacar pourrait profiter des premiers jours compliqués de cette édition pour déjà asseoir sa domination et contrôler ensuite ses adversaires.

La plupart des derniers vainqueurs du Tour n'ont pas agi autrement. Sauf qu'ils profitèrent le plus souvent d'un long chrono ou d'une première arrivée en altitude pour mettre en œuvre leur tactique. Même le parcours de ce Tour 2022 peut jouer en faveur du double vainqueur sortant. Pogi pourrait bien être du premier "éventail" qu'on nous promet samedi au bord de la Baltique et sur le pont du Grand Belt, puis encore à la fête, quatre jours plus tard, sur les pavés du Nord de la 5e étape.

Pas de pression

Le porteur du dossard 1 semble insouciant, imperméable à l’énorme pression qui doit coller à son statut de grandissime favori. On peut être sûr que son sourire permanent n’est pas une façade et qu’il dit vrai quand il parle de jeu à propos du cyclisme.

Bien sûr, Pogacar va être confronté à des blocs ces prochaines semaines. Celui, impressionnant des Jumbo d’abord, mais aussi la triplette d’Ineos ou les Barhain, ainsi que d’adversaires plus isolés mais qui n’en constitueront pas moins un danger, en haute montagne par exemple. Son équipe n’est toutefois pas aussi faible, loin de là, que certains le rêvent.

Un seul paramètre nous semble de nature à émettre un doute à propos d’un troisième futur succès. Pogacar supportera-t-il la canicule si elle visite le Tour ces prochaines semaines après trois ans d’absence ?

Tadej Pogacar vise un triplé rare

Le pari de Tadej Pogacar d’enlever un troisième Tour n’est pas évident. En 109 éditions, seuls cinq des multiples vainqueurs ont gagné au moins à trois reprises consécutives. S’ils comptent également trois succès à leur palmarès, ou deux de plus pour le Breton, Philippe Thys, Bernard Hinault et Greg LeMond ne sont pas parvenus à gagner plus de deux années de suite.

5 victoires de suite : Miguel Indurain (1991 à 1995).

4 victoires de suite : Jacques Anquetil (1961 à 1964, + 1957); Eddy Merckx (1969 à 1972, + 1974).

3 victoires de suite : Louison Bobet (1953 à 1955), Chris Froome (2015 à 2017, + 2013).

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be