L'analyse de Jean-Luc Vandenbroucke: "Wout van Aert peut rester en jaune jusqu'à la Planche des Belles Filles"

Notre consultant se réjouit pour notre compatriote et se dit bluffé par Fabio Jakobsen.

David Lehaire
L'analyse de Jean-Luc Vandenbroucke: "Wout van Aert peut rester en jaune jusqu'à la Planche des Belles Filles"
©Montage

"Patrick Lefevere doit être aux anges. Deux victoires de son équipe en autant d’étapes, cela marque les esprits." Dès qu’il s’agit de parler de la petite reine, Jean-Luc Vandenbroucke partage son enthousiasme.

Ce samedi soir, encore, notre consultant n'a pas dérogé à ses habitudes. Il n'a pas cherché, non plus, à cacher son admiration sans bornes pour Fabio Jakobsen, vainqueur pour la première fois de sa carrière sur les routes du Tour de France, après avoir coiffé Wout van Aert sur le fil.
"Ce gars est un surhomme, ose notre interlocuteur. Après sa terrible blessure, je ne pensais pas qu'il aurait de nouveau le sang froid de redevenir un vrai sprinter. Dans les derniers kilomètres, ils ne doivent penser à rien d'autre que passer la ligne d'arrivée les premiers. Quand on a été défiguré comme lui, il serait logique d'avoir, au minimum, une appréhension. Mais lui, non seulement, il se lance tête baissée comme avant, mais il gagne. Je ne sais pas s'il est le meilleur sprinter du monde mais, mentalement, il est hors-norme."

Si le sprinter du Wolfpack a pu régler le reste de la meute, c’est aussi parce qu’il n’y a pas eu de bordures sur le fameux Grand Belt, ce pont de 18 kilomètres exposé au vent. "L’idée des organisateurs était bonne mais ce sont les coureurs qui font la course. Heureusement, ce sont encore eux qui décident du scénario."

Celui qui s’écrit depuis le départ de Copenhague n’est pas pour déplaire à Wout van Aert. Même s’il a dû se contenter d’une deuxième place vendredi et samedi, le Campinois a déjà atteint son premier but : s’emparer du maillot jaune. Pour Vandenbroucke, il pourrait bien le garder un bon bout de temps sur les épaules. "Les prochains jours lui conviennent bien. Il doit être capable de rester en jaune jusqu’à vendredi et l’arrivée à la Planche des Belles Filles." Qui sait si Yves Lampaert, en toute grande forme, ne va pas essayer quelque chose mardi sur les pavés du Nord. Après tout, il n’est jamais qu’à une seconde du coureur de la Jumbo-Visma ?

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be