Les applis météo high-tech, les nouvelles armes des équipes pour aider à la tactique

Le staff de l’équipe Lotto-Soudal travaille avec plusieurs outils pour décrypter les conditions climatiques.

Maxime Monfort
©© Bernard Demoulin

Les téléphones et PC des directeurs sportifs des 22 équipes engagées sur ce Tour de France risquent de chauffer ce samedi matin. Depuis plusieurs saisons déjà, les techniciens s’appuient en effet sur des outils technologiques pour décrypter les conditions météorologiques et ainsi mieux construire leurs plans tactiques.

"Il s'agit d'un paramètre déterminant dans la définition des stratégies et il convient donc de se pencher sur le sujet avec la plus grande attention", détaille Maxime Monfort, le performance manager de l'équipe Lotto-Soudal. "Nous utilisons différentes applications mais celle qui concentre le plus d'informations s'appelle Epic Ride Weather. En y injectant le parcours d'une épreuve et la vitesse moyenne pronostiquée, elle permet d'avoir une vue très précise des conditions que les coureurs rencontreront kilomètre par kilomètre. Si je me positionne par exemple au kilomètre 181 de la deuxième étape de ce samedi où le peloton devrait passer autour de 16 h 40, l'application pourra me dire quelle température il y fera et quelles seront la direction et l'intensité du vent. Je peux également connaître le risque de précipitations, l'intensité de celles-ci ou encore l'indice UV."

Des informations extrêmement utiles qu'il convient toutefois de recouper sur le terrain. "Sur le Tour de France, un directeur sportif emprunte le parcours de l'étape une demi-heure avant le passage du peloton afin d'y étudier les conditions", continue le Wallon. "Il se positionne sur les endroits potentiellement clés et sort de la voiture pour y décrypter l'intensité et la direction du vent. Il remonte ensuite les dernières informations les plus fraîches aux techniciens présents dans la voiture suiveuse via un canal de communication interne. Ce repérage au plus proche de l'instant T est indispensable car on sait que les prévisions météorologiques ne relèvent pas de la science exacte…"

Le choix de l’heure de départ des favoris du chrono vendredi en constitue sans doute la meilleure preuve.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be