Wout van Aert reconnaît son erreur lors du sprint de la 3e étape du Tour de France: "J'aurais dû faire davantage confiance à Christophe Laporte"

Devancé d'un boyau par le Néerlandais Dylan Groenewegen, le maillot jaune Wout van Aert a regretté d'être passé "tout près" de la victoire dans la troisième étape du Tour de France, dimanche à Sonderborg.

Belga

"Je me force un peu pour être satisfait" a répondu le porteur du maillot après sa 3e place consécutive dans les trois premières étapes du Tour dimanche lors de la conférence de presse qui a suivi l'arrivée. "J'avais le rêve du maillot jaune depuis longtemps et le maillot vert est un des grands objectifs de mon année, c'est ce qui a guidé ma préparation. Mais j'aime aussi gagner des courses. Aujourd'hui, j'ai vraiment été tout près, cela donne des sentiments mitigés. Ceci dit, je ne m'attendais pas à gagner aujourd'hui. Les sprints purs ne sont pas ce que je préfère même si je me considère comme un sprinteur. J'ai gagné sur les Champs-Élysées (dans le Tour 2021) et ça veut tout dire. Dans ce Tour, je sais qu'il y aura des opportunités plus favorables."

Et Wout van Aert d'ajouter : "Aujourd'hui, c'est ma première grosse déception. J'ai été battu par plus fort les deux premiers jours. Cette fois, c'est de ma faute même si Dylan (Groenewegen) était fort. J'aurais dû attendre un peu plus longtemps dans la roue de Christophe (Laporte). Je pense que je peux gagner si je reste un peu plus longtemps dans sa roue. J'ai un lanceur qui est très fort désormais, j'aurais dû lui faire davantage confiance."

L'ancien champion de Belgique a ensuite évoqué les prochains jours sur le Tour. "Ce qui nous attend est très exigeant. La quatrième étape ne va pas être facile du tout, ensuite il y aura les pavés. Ces deux étapes sont plus dures que celles du Danemark et cela jouera en ma faveur. On va essayer de combiner nos deux ambitions (maillots jaune et vert pour l'équipe, ndlr). Je suis en bonne position au maillot vert, Jonas (Vingegaard) et Primoz (Roglic) sortent sans problème de cette entrée en matière. Maintenant, on a le jour de repos, c'est nouveau pour moi dans le Tour. D'habitude, il y avait neuf ou dix jours de course avant le premier repos. Je vais devoir faire tourner le moteur demain (lundi) pour avoir de bonnes jambes mardi. C'est nouveau mais c'est bien de pouvoir se reposer après le voyage."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be