L'analyse de Maxime Monfort: Jumbo-Visma prend certains risques

Une analyse signée Maxime Monfort.

Tour de France 2022 - Stage 04
©Photo News

1 Jumbo-Visma avait préparé son coup.

Quand on voit la manière dont les Jumbo-Visma ont abordé l’ascension du Cap Blanc-Nez, il ne fait absolument aucun doute qu’ils avaient préparé l’offensive de Wout van Aert bien en amont. En télévision, cela n’a peut-être pas renvoyé réellement cette impression, mais je crois que la journée a tout de même été assez usante. Les troupes du Campinois ont pris les choses en main pour imposer un tempo très élevé dans la finale, ce qui fait que beaucoup de coureurs ont abordé les 900 mètres de l’ultime difficulté du jour proches de leur fréquence cardiaque maximale, avec déjà de l’acide lactique dans les jambes. C’est cela qui explique, en partie, la sélection qu’a pu opérer le maillot jaune sur une bosse qui fait un petit peu moins d’un kilomètre et où il a fait sauter absolument tout le monde de sa roue. Mais l’élément déterminant du numéro de l’Anversois, cela demeure son état de forme et sa classe. En tant que membre du staff d’une équipe concurrente, je suis évidemment d’abord et avant tout focalisé sur les performances de nos coureurs. Mais lorsque l’on comprend que la décision est tombée et que c’est Wout qui va l’emporter, on ne peut que se montrer admiratif et content que ce soit un Belge qui s’impose. Ce qu’il a réussi ce mardi est vraiment extrêmement impressionnant. Et comme Wout est en plus un super mec…

2 L'équipe de van Aert a une extrême confiance en ses moyens.

Voir Wout van Aert s’imposer de cette manière, c’est évidemment un très joli coup de panache, mais je ne peux m’empêcher de me dire que l’équipe Jumbo-Visma prend certains risques en engageant une grosse débauche d’efforts dès le début de ce Tour de France. Dans le cyclisme moderne, et de surcroît sur la Grande Boucle, on sait que les choses se jouent parfois à de petits détails, que chaque coup de pédale peut parfois avoir un réel impact sur les performances en deuxième ou en troisième semaine. L’attaque de Wout a sans conteste fait mal aux jambes de ses deux leaders pour le classement général, Jonas Vingegaard et Primoz Roglic. Cela démontre donc la confiance que les coureurs et le staff de la formation néerlandaise ont en leurs hommes et leurs moyens. Je trouvais déjà qu’il était ambitieux d’annoncer de manière aussi affirmée qu’ils visaient à la fois la conquête du maillot jaune et celle du maillot vert, mais les voir de surcroît rouler de cette manière conforte un petit peu plus encore mon sentiment. Les troupes de Richard Plugge ne doutent pas et ne se posent pas de véritable question en prenant ce qu’il y a à prendre.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be