Le conte de Clarke: “Vingt ans que je suis en Europe et mon rêve se réalise”

Le vainqueur de l’étape L’Australien Simon Clarke a enlevé le plus grand succès de sa carrière.

Le conte de Clarke: “Vingt ans que je suis en Europe et mon rêve se réalise”
©AFP

La lutte pour la victoire d’étape fut à l’image de cette 5e étape, dingue et indécise jusqu’au bout. Ce n’est en effet qu’après avoir visionné la photo-finish que les commissaires attribuèrent le succès à Simon Clarke. L’Australien avait sauté sur la ligne Taco van der Hoorn, passé tout près de pouvoir offrir un premier succès sur le Tour à Intermarché-Wanty-Gobert, à la veille du passage par Binche.

Au contraire, Clarke a donné ce bonheur à Israel-Premier Tech dont c’est la troisième participation. Le vainqueur du jour est redevable à la formation du milliardaire Sylvan Adams.

"L'hiver dernier, je n'avais pas encore d'équipe, mais Israel-Premier Tech m'a quand même donné une chance", raconta Simon Clarke, au bord des larmes. "Cela m'a permis de prendre conscience de la réalité et m'a donné une grande motivation pour poursuivre mon métier de coureur. Depuis, j'essaie de saisir toutes les opportunités qui se présentent. Dans les premières étapes, j'ai roulé au service de l'équipe, mais ce matin, mon directeur sportif m'a dit que je serai libre aujourd'hui."

C’est de justesse que l’Australien s’est imposé au sprint.

"Quand Powless a démarré, j'ai espéré que les autres réagiraient avant moi", disait-il. "J'ai même laissé un trou pour Qu'Edvald (Boasson Hagen) y aille. C'est ce qu'il a fait et j'ai réussi à le rejoindre. Puis Taco (van der Hoorn) est sorti à 350 mètres. Je me suis dit : 'C'est loin.' Je ne pensais pas le reprendre, à cinquante mètres de la ligne, il avait encore un grand avantage. J'étais au bord des crampes mais j'ai pu encore jeter mon vélo sur la ligne. C'est incroyable, cela fait vingt ans que je suis en Europe et mon rêve se réalise."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be