L'Edito: Wout van Aert, ce champion est une bénédiction

Un Edito signé Eric de Falleur, envoyé spécial sur le Tour de France.

L'Edito: Wout van Aert, ce champion est une bénédiction
©AFP

Les superlatifs commencent à manquer pour enluminer les exploits à répétition de Wout van Aert. Après avoir dû se contenter de trois deuxièmes places consécutives, le Belge a fini par s’imposer ce mardi à Calais, où le Tour revenait en France après son Grand Départ danois. Si la 4e étape s’est, elle aussi, longtemps traînée, comme si le peloton se retenait dans la perspective de tout ce qui l’attend plus tard, elle a fini en feu d’artifice par la grâce de van Aert, maillot jaune étincelant. Ce champion est une bénédiction pour le cyclisme et pour le Tour en particulier. Il peut gagner sur tous les terrains et de pratiquement toutes les manières, au sprint, dans un contre-la-montre, en montagne ou en solitaire. Pourquoi n’ajouterait-il pas à sa collection dès ce mercredi un succès dans une étape pavée et/ou jeudi dans une arrivée en bosse ? Bien lancé par ses équipiers, le Campinois avait programmé cette accélération dans la côte du cap Gris-Nez pour se débarrasser d’un maximum de sprinters.

Resté seul au sommet, le maillot jaune a choisi de poursuivre son effort jusqu’aux portes de Calais. Cela faisait 15 ans qu’un porteur du maillot jaune, Fabian Cancellara à Compiègne, ne s’était pas imposé dans une étape autre qu’un chrono ou que dans une arrivée en montagne. Il a triomphé à quelques encablures à peine de l’endroit d’où, en juillet 1909 alors que François Faber enlevait la 7e édition de la Grande Boucle, Louis Blériot s’était envolé en direction de l’Angleterre pour devenir le premier à traverser la Manche par la voie aérienne. Ses adversaires piégés, le Belge a réussi sur tous les tableaux. Il a enfin enlevé une étape de ce Tour, réussissant à le faire pour la quatrième année de suite, ce qui n’est pas rien. Il a aussi consolidé son maillot jaune et va commencer à pouvoir rêver de le porter même après l’étape de la Super Planche des Belles Filles, vendredi.

Surtout, il a aussi marqué de très précieux points au classement du maillot vert où, après quatre étapes, il en possède déjà presque autant (170 contre 171) qu’à l’issue du dernier Tour.

Sur le même sujet

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be