8e étape : Costa, bravo !

Tour de FranceVidéo

Nicolas Christiaens

Publié le - Mis à jour le

8e étape : Costa, bravo !
© AP

Le Portugais Rui Costa a remporté la 8e étape au terme d'une longue échappée. Gilbert échoue pour 10 secondes à la 2e place. Hushovd sauve encore son maillot jaune


AIGURANDE Quelle étape ! Comme prévu, les baroudeurs recevaient leur chance aujourd'hui, d'autant plus qu'ils étaient neuf à prendre les devants très tôt dans la course. Rui Costa, le Portugais de la Movistar, est allé chercher une sublime victoire d'étape juste devant Philippe Gilbert, qui échoue à 10 secondes.

Thor Hushovd, 16e, n'est pas dans le top 10 pour la première fois du Tour mais le Norvégien s'accroche à son maillot jaune, en terminant dans le temps d'Evans qui prend la 3e place, au sprint. Tous les favoris se sont marqués dans la dernière ascension, longue de 1.5km, ce qui a permis à Gilbert de sortir pour tenter d'aller chercher la victoire d'étape. En vain.


Le show de Rui Costa

Il aura manqué un équipier au champion de Belgique pour l'emporter aujourd'hui. Lorsque les Omega-Pharma mettaient en route à 5km de l'arrivée avec le seul Vanendert (Van den Broeck étant préservé), il était déjà trop tard. Rui Costa, rescapé d'une échappée au long cours, venait de distancer Tejay Van Garderen. Julien El Farès (Cofidis), Romain Zingle (Cofidis), Christophe Riblon (AG2R), Cyril Gautier (Europcar), Xabier Zandio (Sky), Alexandre Kolobnev (Katusha) et Addy Engels (Quick Step) avaient rendu les armes un peu plus tôt.

Derrière les baroudeurs du jour, le peloton a joué au chat et à la souris. Les BMC de Cadel Evans ont pris le poids de la course sur leurs épaules, maintenant l'écart dans des proportions raisonnables. Mais à partir du col de la Croix Saint-Robert (2e catégorie), à 30 kilomètres de l'arrivée, les équipiers de l'Australien ralentissaient le rythme, laissant l'initiative aux Astana et notamment à Vinokourov qui partait seul en contre.

Le Kazakh n'allait jamais pouvoir rentrer sur Rui Costa et sera finalement avalé dans l'ultime difficulté, alors que l'explication entre Gilbert et les favoris du Tour battait son plein. Notons d'ailleurs la grande sérénité d'Andy Schleck qui n'a pas quitté la roue de Contador, preuve qu'il est en meilleure forme qu'il ne l'avait laissé croire sur le Mur de Bretagne.

Au total, ils sont 22 à s'être classés dans le temps d'Evans. VDB et Devenyns (excellent 6e de l'étape) en font partie, comme tous les favoris du Tour excepté Leipheimer et Gesink, toujours souffrants.

Si le maillot jaune et le maillot blanc (malgré la minute perdue par Gesink) ne changent pas d'épaules, Gilbert reprend le maillot vert avec 15 points d'avance sur Rojas et 34 sur Cavendish. Le Remoucastrien avait déjà pris 6 points au sprint intermédiaire, devant Rojas, avant d'en glaner 25 de plus à l'arrivée. Van Garderen, lui, n'a pas tout perdu puisque l'Américain s'empare du maillot à pois grâce à son passage en tête du col de la Croix Saint-Robert.

© La Dernière Heure 2011

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info