Il était parti à l'avant de la course avec Benoît Cosnefroy (AG2R) et Jérome Cousin (Total Direct Energie). En passant en tête dans le Col du Pilon et de la Faye, Anthony Perez prenait la tête du classement des grimpeurs. Il devait l'enfiler à l'arrivée de l'étape à Sisteron mais il ne le pourra pas.

Au sommet de la dernière difficulté du jour du Col des Lèques, Cosnefroy prenait le point restant car Perez était victime d'une crevaison de la roue avant lors du sprint entre les deux hommes. Sans incidence sur le classement. Mais dans la descente, le Français de l'équipe Cofidis a percuté la voiture de son directeur sportif qui a freiné subitement.

Souffrant d'une fracture de la clavicule gauche, Perez quitte la route du Tour. 

Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, c'est Cosnefroy qui endossera le maillot à pois.