L'Américain porte un nouveau coup au moral d'Ullrich, le Colombien Cardenas s'impose

AX-LES-THERMES Troisième round dans le match Armstrong contre Ullrich. Et troisième succès de l'Américain. Certes, cette fois-ci, l'écart entre les deux ténors du Tour est minime. Mais, moralement, Armstrong a porté un nouveau coup au grand Jan qui a eu néanmoins le grand mérite d'attaquer. Et ce n'était, ce vendredi, que la première et la plus facile, des trois manches pyrénéennes...

Etape 12. L'analyse
Armstrong gère donc parfaitement les événements. Quand Ullrich a attaqué, au pied de l'ascension inédite de Bonascre, l'Américain a rapidement suivi son adversaire. Il l'a laissé se démener pendant quelques kilomètres, puis, songeant évidemment à l'opération grignotage qu'il doit poursuivre pour récupérer Kivilev et Simon, il a assuré quelques relais. En vue du sommet, Armstrong a accéléré brusquement, laissant Ullrich avec ses illusions et reprenant, encore, une poignée de secondes à l'Allemand.
.................................................
Lance a fait coup double. Il a donc porté un nouveau coup au moral d'Ullrich, il a pratiquement refait tout son retard sur Kivilev, qui, un moment, avait tenté de suivre les deux grands et il s'est rapproché à moins de dix minutes de François Simon. Certes, ce dernier est toujours solide maillot jaune, mais si l'on sait que les étapes de ce week-end sont bien plus pentues et difficiles que la mise en jambes de ce vendredi, on peut quasiment affirmer qu'Armstrong sera très près de la première place dimanche soir, il l'occupera même peut-être.
.................................................
Même si l'Américain, on le voit, a réussi de bonnes opérations, ce n'est pas lui le héros du jour. Cela aurait pu être l'Italien Bettini qui a cherché à obtenir sa seconde victoire d'étape après celle conquise l'année dernier à Dax au nez et à la barbe de Geert Verheyen. L'ancien vainqueur de Liège-Bastogne-Liège, un long moment accompagné par ce diable de Stuart O'Grady, quel beau maillot vert il fait celui-là !, a effectué un raid remarquable. Sans jamais creuser des écarts très importants, il est néanmoins arrivé seul en tête au pied de la bosse finale.
.................................................
Mais là, les coureurs des équipes espagnoles, Kelme et Euskaltel en particulier, se sont littéralement déchaînés. Le Colombien Félix Cardenas a eu le dernier mot et on était heureux pour lui. Cardenas offre, en effet, une victoire d'étape à la Kelme dans la première manche pyrénéenne, comme Javier Otxoa l'avait réussi l'année dernière au sommet de Lourdes-Hautacam. Or, on sait que les frères Otxoa ont été accidentés dans un grave accident en février alors qu'ils étaient à l'entraînement. L'un des deux est mort sur le coup, Javier est demeuré de longues semaines dans le coma et il est toujours en convalescence. Nul doute que vendredi, Cardenas a pensé très fort aux Otxoa...
.....................................
Le classement de l'étape


Tout, tout, tout, vous saurez tout sur...
.................................
La machine à remonter le temps
Revivez en direct l'étape
......................................
Les classements
A la seconde prêt
......................................
La préhistoire du Tour
Toutes les étapes déjà courues au cours de l'édition 2001
Le Prologue. Victoire de Moreau
Etape 1. Zabel au sprint
Etape 2. Un Belge en jaune
Etape 3. Et de deux pour Zabel
Etape 4. Le retour de Jaja
Etape 5. L'équipe Crédit Agricole émerge
Etape 6. Jaan Kirsipuu devance Zabel
Etape 7. Et de deux pour Jalabert
Etape 8. Le peloton repêché
Etape 9. Ivanov avant les Alpes
Etape 10. La fusée Lance Armstrong
Etape 11. Armstrong bis
......................................
La liste des engagés
Les chiffres du Tour
Les records du Tour
Les difficultés du Tour
Le classement UCI