Il avait énormément travaillé et on était très, très confiant sur le fait qu'il serait cette année un prétendant pour le podium

CHATEAUROUX Le manager de l'équipe Sky, Dave Brailsford, a déploré l'abandon de son leader Bradley Wiggins qui "était dans la forme de sa vie" et un prétendant au podium du Tour de France avant de se fracturer la clavicule gauche dans une chute vendredi lors de la 7e étape.
"C'est vraiment dommage parce qu'il était dans la forme de sa vie. Il avait énormément travaillé et on était très, très confiant sur le fait qu'il serait cette année un prétendant pour le podium", a soupiré Brailsford à propos du vainqueur du récent Critérium du Dauphiné.

"On surveille toutes les données d'entraînement et il n'y avait aucun doute sur sa forme: il pouvait monter avec les meilleurs grimpeurs, rouler en contre-la-montre comme les spécialistes de la discipline. On était sûr que quand on arriverait dans les montagnes, il jouerait une place au classement général. Mais on ne le saura jamais", a-t-il poursuivi.

"Malheureusement, il est tombé et s'est fait une fracture nette de la clavicule. Il ne pouvait évidemment pas continuer. C'est la fin de son Tour. On voyait la douleur sur son visage et quand il s'est relevé, il se tenait le bras et ne pouvait remonter sur son vélo", a raconté Brailsford.

"On va continuer et voir ce qu'on peut faire sur la course en termes de victoires d'étape et pour jouer un rôle", a-t-il ajouté.

Bradley Wiggins souffre d'une fracture de la clavicule gauche après une chute vendredi à 38 kilomètres de l'arrivée à Châteauroux (Centre). Le triple champion olympique sur piste avait gagné le mois dernier le Critérium du Dauphiné.

Son directeur sportif Sean Yates a raconté avoir vu trois de ses coureurs par terre, "au moins", à son arrivée sur le lieu de la chute. "Il y avait trois vélos cassés, ceux de Rigoberto (Uran), Bradley (Wiggins) et Christian Knees. C'était un peu le chaos", a ajouté Yates, accablé.

"On était à l'avant, on s'est relevé, moi, Swifty (Ben Swift) et Gerro (Simon Gerrans) et on a vu plusieurs groupes passer et on s'est demandé: où est Brad ?", a déclaré le Gallois Geraint Thomas.

"Finalement, on a su par la radio qu'il s'était cassé la clavicule et qu'il abandonnait", a ajouté Thomas. "C'est décevant pour l'équipe. Maintenant, il faut laisser ça derrière nous. C'est le sport, ce sont des choses qui arrivent..."

© La Dernière Heure 2011