Notre compatriote va sans doute se séparer d'Astana

MONACO Cela va mal entre Johan Bruyneel et Astana. Hier, vous l'avez lu dans nos colonnes, Vinokourov avait lancé une bombe en disant qu'il reviendrait dès la fin juillet dans l'équipe Astana (qui avait, rappelait-il, été créée pour lui) et que si Bruyneel n'était pas d'accord, il pouvait s'en aller.

Tous les hauts dirigeants de la formation kazakhe semblent maintenant très remontés contre notre compatriote qui, en réclamant l'argent de ses coureurs et en faisant part des problèmes internes dans les journaux, "aurait donné une très mauvaise image d'Astana". Certaines infos, très difficiles à recouper, laissent entendre que Bruyneel était même prêt à monter une nouvelle équipe pour ce Tour de France, mais que l'aventure a tourné court à cause d'un sponsor américain qui aurait hésité au dernier moment.

Toutefois, les maillots et les logos d'un nouveau groupe sportif seraient déjà prêts... Une nouvelle qui a forcément filtré du côté des Kazakhs, lesquels se sentiraient floués par leur manager général. Le président Nazarbaïev, en personne, a repris le dossier, insinuant que le gouvernement lui-même serait à l'avenir aux commandes de l'équipe. "Nous allons proposer une prolongation de contrat à Contador", dit, de son côté, le vice-président de la Fédération, Nikolaï Proskurine. "Il sera notre leader unique pour le futur. Il aura carte blanche pour engager ses équipiers. Il n'y aura désormais que des coureurs espagnols et kazakhs chez nous, parmi lesquels Alexandre Vinokourov."

Autrement dit exit Armstrong et plus que probablement aussi Bruyneel (qui a un contrat jusque 2010 !). Après ça, on nous dira que tout va bien dans l'équipe Astana. Le fait est que la guerre psychologique a débuté depuis un bout de temps, mais la guerre tout court pourrait commencer dès maintenant...



© La Dernière Heure 2009