Stéphane Rossetto vs Aimé De Gendt: second épisode...

"Ca me casse les couilles, des mecs comme ça. Tu peux pas aller au bout avec des mecs comme ça. Ces mecs-là, ça vaut rien !" C'est peu dire que Stéphane Rossetto l'avait mauvaise ce mercredi, juste après son arrivée à Toulouse. Le coureur de la Cofidis avait copieusement allumé Aimé De Gendt, coupable selon lui d'en avoir gardé sous le pied pour s'assurer seul le prix de la combativitélors de la onzième étape, alors que les deux hommes formaient une échappée aux côtés d'Anthony Perez et Lilian Calmejane.

Une sortie médiatique qui a fait réagir Cédric Vasseur, son directeur sportif. Celui-ci a mis le petit pétage de câble de son coureur sur le coup de l'euphorie liée à la découverte du Tour de France. "Hier, il ne s'est pas comporté comme il aurait dû le faire, a expliqué l'ancien baroudeur. On sait que dans une échappée, chaque coureur répond à la stratégie de son équipe. Parfois, on leur demande de lever la pédale. Je les ai bien observés et je pense que chaque coureur a donné ce qu'il avait. Malheureusement, Stéphane, qui concourrait pour le dossard rouge du plus combatif, a compris rapidement qu’il n’allait pas réussir. Mais ce n’est pas une raison pour en vouloir à Aimé De Gendt, car honnêtement, il a fait la course qu’il fallait. Je lui ai demandé d’aller s’excuser ce matin."


De Gendt, de son côté, a lui aussi répondu à cette attaque, tout comme son directeur sportif chez Wanty-Gobert, Hilaire Van der Schueren.