Tour de France

Alberto Contador a minimisé ce qui s’est passé dans les derniers kilomètres de l’étape d’hier. "Ce sont des choses qui arrivent en cyclisme", disait l’Espagnol que l’on vit reprocher à Nairo Quintana d’avoir roulé en tête de groupe lorsqu’il chuta et faillit entraîner Froome au sol. "Cela n’a pas d’importance, ce sont des péripéties de course."

Dans sa culbute, le Madrilène a été touché au genou et au coude droits. "J’espère que ce n’est que superficiel", disait-il encore. "J’ai mis de la glace et j’espère que cela n’aura pas de conséquence, que je pourrai dormir correctement car demain (aujourd’hui) est un jour important."

Le double vainqueur du Tour est revenu sur la tactique employée par lui et Kreuziger dans les derniers kilomètres. "Nous avons été attentifs et on a essayé et finalement un des deux Belkin a lâché ainsi que d’autres qui étaient sur la corde raide", poursuivait le coureur de Saxo-Tinkoff.

Il a aussi répondu indirectement à Froome. "Je ne sais pas si nous allons gagner ou pas", souriait-il, "mais je pense que les gens derrière leur téléviseur doivent s’amuser et en profiter. Nous n’avons pas pu créer de différence, mais je me sens de mieux en mieux. J’essaierai à chaque occasion, que ce soit en début ou en fin de course. Si une opportunité se présente, je tenterai ma chance. Je n’ai aucune envie de rester tranquille au sein du peloton."