Eddy Merckx était un invité de marque à Pau, à l'occasion des 100 ans du maillot jaune. Mis à l'honneur avec quelques autres ex-porteurs de la célèbre tunique, Le Cannibale s'est dit impressionné par le Français Julian Alaphilippe.

"Super, impressionnant même. Il n'y a pas assez de superlatifs pour décrire la performance d'Alaphilippe depuis le début de ce Tour. C'est un exemple pour beaucoup", a déclaré Eddy Merckx à France Télévision qui a porté il y a 50 ans son premier maillot jaune sur la Grande Boucle. "Quand on voit qu'il bat le vainqueur du Tour de l'an dernier, Geraint Thomas, on peut commencer à se demander jusqu'où il peut aller".

Thomas De Gendt le voit lui jouer les premiers rôles. "Je pense qu'ils devront tenir compte d'Alaphilippe car il peut faire quelque chose en haute montagne. Ce n'est pas un coureur normal. Ce n'est pas non plus un Greg Van Avermaet de 70 kg, c'est encore un poids léger qui peut résister à une longue ascension. On ne renonce pas à un maillot jaune comme ça. Ça donne des ailes. La concurrence devra tenir compte du fait qu'il n'y a pas de scénario comme avec Richard Carapaz au Giro. L'Equatorien n'a pas démérité mais ils ont joué avec lui pendant trop longtemps et à la fin, il a gagné le Giro."