Avec une victoire d'étape et six jours en jaune, Mathieu Van der Poel a été l'un des grands animateurs de la première semaine de ce Tour de France. Mais le Néerlandais n'a pas pris le départ dimanche de la 9e étape entre Cluses et Tignes pour se préparer aux Jeux olympiques.

Au grand regret d'Eddy Merckx, interrogé par Sporza à ce sujet. Le quintuple vainqueur de la Grande Boucle n'apprécie pas que les coureurs quittent volontairement un Grand Tour. Il avait d'ailleurs fortement critiqué Caleb Ewan après son abandon au Giro : "Je ne comprends pas cela. Quand tu commences une course à étapes, ce n'est pas pour l'abandonner", a commencé le Cannibale, "Autrement dit, il aurait dû se préparer aux JO d'une autre manière. Abandonner volontairement le Tour de France, ce n'est pas bon pour le cyclisme."

Merckx ne veut pas entendre que le grand objectif de Van der Poel sont les Jeux olympiques : "Le Tour de France est la plus grande course de l'année, l'abandonner, je trouve cela dommage."

Mais le plus grand sportif belge du XXe siècle est malgré tout tombé sous le charme du Néerlandais durant cette première semaine : "Ce qu'il a fait à Mûr-de-Bretagne, c'était grandiose."

Hormis Van der Poel, Eddy Merckx est également sous le charme de Tadej Pogacar qui domine ce Tour de France de la tête et des épaules : "Roglic et Bernal ne sont évidemment pas là mais je pense que Pogacar est meilleur qu'eux. C'est un champion exceptionnel."

"Evenepoel ? Je ne préfère rien dire à ce sujet. Il va encore avoir besoin de plusieurs années avant d'atteindre le niveau de Pogacar", a conclu l'ancien champion belge.