Le quintuple vainqueur du Tour était hier à Saint-Amand-Montrond

ST-AMAND-MONTROND Eddy Merckx a suivi hier le contre-la-montre décisif dans la voiture de direction de course, en compagnie de Christian Prudhomme. Les deux hommes ont notamment pris le sillage de Cadel Evans.

"Je me suis vite rendu compte qu'il n'était pas occupé à réaliser une performance exceptionnelle" , disait le quintuple vainqueur du Tour peu après l'arrivée de l'étape. "Je pensais qu'Evans était capable de refaire son retard sur Sastre mais il était manifestement fatigué. Comme les autres, il a été émoussé par le travail de sape des CSC qui étaient tout simplement les plus forts sur ce Tour. Evans ne pouvait pas faire mieux, les autres non plus."

Eddy Merckx salue aussi la performance du vainqueur. "Un chrono, ça ne ment jamais , dit-il. Sastre était le plus costaud sur ce Tour. Il a mieux fini l'épreuve que tout le monde et a réussi un grand numéro à l'Alpe d'Huez. Il mérite son maillot jaune. Dans l'ensemble, on a vécu un beau Tour de France. Son début était passionnant, puis il y a eu les épisodes nettement moins beaux (NdlR : il parle des trois cas de dopage et notamment de l'affaire Ricco). Ce fut un peu plus monotone après cela, avec toutes ces échappées qui allaient chaque fois au bout. Mais la traversée des Alpes a été à nouveau très intéressante."



© La Dernière Heure 2008