L'équipe de Chris Froome a perdu un précieux coureur pour la lutte au classement général. En effet, le Britannique Geraint Thomas a dû abandonner, tombé dans le Col de la Biche lors de la 9e étape du Tour de France entre Nantua et Chambéry.

Porteur du maillot jaune pendant 4 jours, Geraint Thomas a dû renoncer suite à une chute dans la descente du Col de la Biche, rendue glissante par la pluie. Il est tombé au même endroit que le champion d'Espagne Jesus Herrada (Movistar), qui n'a finalement pas abandonné contrairement à ce que Radio Tour a annoncé. Il s'est fracturé la clavicule.


L'équipe Sky est donc amputée d'un membre essentiel de l'entourage de Chris Froome, triple vainqueur de la Grande Boucle.

Plus tôt dans la journée, le Néerlandais Robert Gesink (Lotto NL), l'Italien Manuele Mori (Emirates) et Rafal Majka avaient également abandonné suite à une chute.


Gesink colonne vertébrale fracturée

Le Néerlandais Robert Gesink (Lotto NL-Jumbo), victime d'une chute au début de la 9e étape du Tour de France dimanche, souffre d'une fracture "stable" de la colonne vertébrale. L'information a été révélée par la chaîne publique néerlandaise de télévision NOS qui s'est renseignée auprès de l'hôpital où l'infortuné coureur a été transporté avec l'Italien Manuele Mori (UAE Emirates), impliqué dans la même chute.

Gesink ne pourra pas quitter la clinique et rentrer chez lui avant la confection d'un corset adapté à son corps. Ce qui pourrait semble-t-il être le cas dès lundi.

Gesink, 31 ans, avait terminé deuxième de la 8e étape, samedi aux Rousses.

Il disputait son 7e Tour de France et était 45e au classement général à 14:58 de Chris Froome (Sky).

Il s'était classé 4e en 2010 après les déclassements pour dopage d'Alberto Contador et de Denis Menchov. C'est la troisième fois qu'il est contraint d'abandonner sur chute comme en 2009 et 2012 où il n'avait cependant pas tout de suite renoncé.

Une fracture vertébrale stable est en général accidentelle et ne présente aucun danger pour la moelle épinière.