La guigne n’épargne décidément pas Philippe Gilbert ses dernières années sur le Tour de France. Contraint à l’abandon en 2020 après une chute survenue lors de la première étape tracée autour de Nice, le Wallon a vécu une entame de Grande Boucle à nouveau compliquée ce samedi.

S’il n’a, heureusement, pas goûté au bitume breton avec lequel grand nombre de ses collègues ont fait connaissance, le coureur de chez Lotto-Soudal a été touché à la main droite et ses doigts étaient couverts de sang derrière la ligne d’arrivée de Landerneau qu’il avait franchie en 66e position.

"C’est sur la deuxième grosse chute collective, survenue dans la finale, que cela s’est produit, commentait l’Ardennais. Je suis parvenu à rester sur mon vélo mais me suis retrouvé au milieu d’un tas de machines. Je crois que ce sont les rayons de la roue d’un autre coureur qui m’ont touché à la main droite. L’entaille est assez importante."

Une blessure examinée plus tard dans la soirée par le médecin de l’équipe qui nécessita certains soins et pas la pose de points de suture.