Tombé à un peu plus de 10 kilomètres de l'arrivée de la troisième étape du Tour de France, Primoz Roglic se plaignait de douleurs au coccyx en plus de ses nombreuses éraflures sur tout le côté gauche du corps, après avoir franchi la ligne d'arrivée.

Après avoir passé un scanner, il est apparu que le Slovène ne souffrait finalement d'aucune fracture. Il était donc bien au départ de la 4e étape entre Redon et Fougères.

Mais non sans mal. Roglic a en effet posté une photo de lui sur les réseaux sociaux où on le voit bandé sur tout le côté gauche. Mais il n'en a pas perdu le sourire : "La situation est loin d'être bonne mais je me suis mis à sourire en regardant tous les messages d'encouragements que j'ai reçus." 

De quoi se voir affubler le surnom de momie sur les réseaux sociaux.