Télévision allumée avant même que l'étape commence, yeux remplis d'excitation rivés sur son écran, Léopold Dupret ne manque pas une étape du Tour de France. Chaque jour du mois de juillet est réservé à la célèbre course cycliste. Réel passionné, il est inconcevable pour lui de rater une étape.

"Ma passion pour le Tour de France est née en 1969. Le jour où Eddy Merckx a gagné le Tour était sans aucun doute le plus beau jour de ma vie. Lors de cette dernière étape qui se déroulait entre Créteil et Paris, Eddy a réalisé un contre-la-montre incroyable. Il avait 8 minutes d'avance sur les autres coureurs. L'écart était donc énorme, il a réalisé un réel exploit", déclare Léopold.

Depuis une vingtaine d'années, Léopold enregistre toutes les étapes du Tour. Un rituel qu'il n'oublie pour rien au monde. Pour ce passionné, le Tour de France est une course admirable dont les paysages et la performance des coureurs peuvent nous plonger dans des émotions inimaginables.

"Il est essentiel pour moi d'enregistrer chaque étape afin de tout comparer que cela soit les écarts, les exploits mais également les chutes et les victoires. Par exemple, si je suis seule lors du réveillon de Noël, il m'arrive de regarder des étapes du Tour de France que j'ai enregistrées au préalable. En principe, je ne rate aucune étape, je suis chaque jour devant ma télévision. Si exceptionnellement, je suis obligée de m'absenter, ce n'est pas un problème, l'enregistrement est fait ce qui me permet de regarder plus tard dans la journée".

Certaines personnes ne peuvent pas véritablement comprendre une telle passion pour le cyclisme. Toutefois, Léopold Dupret a des proches qui se montrent assez compréhensifs et qui n'hésitent pas à l'appeler pour connaître les résultats d'une étape. Malheureusement, pour ce passionné, les coureurs du Tour de France doivent prendre soin d'eux et se reposer lors des jours off comme ce lundi.

"Durant les journées où les coureurs ne roulent pas et si mon activité professionnelle me le permet, je regarde quelques étapes enregistrées du Tour de France. Même si pour moi, le Tour de France était plus beau avant, ce Tour 2021 a été marquée par des chutes et des abandons tels que celui de Mathieu Van de Poel que je trouve inadmissible d'ailleurs. Le coureur qui est au dessus du lot cette année est Tadej Pogačar mais j'attends qu'il fasse ses preuves dans les prochaines étapes", précise Léopold.

Eddy Merckx, son idole

Plus grand cycliste belge, le Cannibale a marqué l'histoire avec notamment ses cinq victoires du Tour de France. Pour Léopold Dupret, Eddy Merckx est son idole.

"Quand j'étais plus jeune, je savais réciter les 525 victoires d'Eddy Merckx dans l'ordre. D'après moi, le Cannibale était un coureur unique et il restera unique. Jamais nous retrouverons un tel coureur, il a un palmarès incroyable. J'ai déjà eu la chance d'aller le voir par exemple au Critérium des As à Renaix, ce sont de merveilleux souvenirs. Bien entendu, j'ai d'autres coureurs dont j'ai un coup de cœur comme Christopher Froome, Peter Sagan ou encore Tom Boonen", conclut le passionné du Tour de France.

Sourire aux lèvres en parlant de son idole, Léopold se remémore le passé. Aujourd'hui, grâce à de nombreux coureurs de talent, il peut encore admirer la célèbre course qui a marqué sa jeunesse. A travers ses enregistrements et sa passion, Léopold ne regarde pas le Tour de France, il le vit. Tchao Léo.