Le maillot de champion du monde au fond d'un fossé, caché entre son vélo et une souche. C'est la dernière image en compétition qu'on a pu voir de Julian Alaphilippe. Le coureur de Quick Step Alpha Vinyl était ensuite embarqué en ambulance et emmené à l'hôpital où les examens médicaux ont révélé un pneumothorax ainsi que plusieurs fractures. Depuis lors, le Français a dû observer une longue période de repos avant de reprendre enfin l'entraînement il y a un petit mois.

Mais ensuite, plus de nouvelle du champion français, pas présent sur le Dauphiné ni le Tour de Suisse, les deux grandes épreuves de préparation traditionnelles en vue du Tour de France. Pourtant, l'objectif du Français est toujours bien de participer à la Grande Boucle et de faire partie des huit coureurs sélectionnés par l'équipe Quick Step. "Il est actuellement en stage en altitude à Livigno (station de ski à la frontière italo-suisse dans laquelle de nombreux coureurs séjournent en stage durant la saison) où il travaille à sa condition", a déclaré le directeur sportif de la formation belge Wilfried Peeters à nos confrères du Laatste Nieuws.

"Cela va de mieux en mieux pour lui mais nous préférons ne pas prendre de décision trop hâtive", poursuit Peeters, "Nous déciderons seulement d'ici une dizaine de jours de la participation d'Alaphilippe au Tour de France." Même s'il n'arrive pas à 100% au départ, le champion du monde serait le point d'appui de la formation belge sur la Grande Boucle, aux côtés du sprinteur Fabio Jakobsen. 

Il reste encore exactement trois semaines à Alaphilippe pour être fin prêt pour le Tour de France qui débute cette année par un contre-la-montre à Copenhague le 1er juillet. Et la possibilité existe également qu'il ne participe à aucune épreuve avant le départ : "Il disputera peut-être le championnat de France à Cholet, le 26 juin prochain, mais ce n'est pas encore certain à 100%"; conclut Peeters.