Tour de France

Le patron de Deceuninck - Quick-Step a bien l'intention de jouer sa carte à fond pour remporter le Tour de France

À l’occasion de la journée de repos de ce lundi à Nîmes, Deceuninck – Quick-Step a organisé son traditionnel repas à base de moules frites afin de rencontrer les supporters, les sponsors et les journalistes. Une manifestation à laquelle n’ont exceptionnellement pas participé les coureurs de la formation belge. "C’est la canicule, tout le monde est fatigué et nous n’avions jamais espéré avoir le maillot jaune onze jours. Nous avons besoin de toutes les forces possibles pour gagner le Tour, si c’est possible. On m’a toujours dit que le Tour de France se gagne dans le lit donc les coureurs sont dans le lit", a ainsi confié Patrick Lefevere à nos confrères du Midi Libre.

Le manager général de Deceuninck – Quick-Step a également fait part de ses ambitions pour la seizième étape qui se déroule ce mardi. "Nous voulons gagner à Nîmes avec Elia Viviani car ce sera sans doute un sprint massif. Et si le mistral souffle, nous ferons des éventails pour liquider Thomas, Kruijswijk et tous les autres", a indiqué, sur le ton de l'humour, Patrick Lefevere. Il pourrait donc y avoir du mouvement aujourd’hui dans les environs de Nîmes.