La journée folle a dû tendre les nerfs. Après une étape incroyable, les coureurs étaient lessivés. Est-ce ce qui explique l'accrochage entre Enric Mas (Movistar) et Michal Kwiatkowski (Ineos) ? C'est en tout cas une scène peu habituel qui s'est déroulée en tout cas à l'arrivée à Le Crezot.

La dispute concerne la tactique des Movistar. Alors que Richard Carapaz avait lancé une attaque pour distancer définitivement Primoz Roglic et Geraint Thomas tout en prenant du temps sur Tadej Pogaçar, l'équipe espagnole a roulé pour revenir sur les traces de l'Equatorien. Une manoeuvre incomprise car les partenaires d'Alejandro Valverde n'avaient aucun intérêt si ce n'est d'ennuyer leur ancien coéquipier, passé par la Movistar de 2016 à 2019.

Pendant que Valverde et Kwiatkowski s'expliquaient tranquillement une fois la ligne franchie, Mas est intervenu de manière virulente en s'interposant et en repoussant le Polonais. Un incident peu banal sur les routes du Tour.