Philippe Gilbert a remercié les nombreux supporters présents sur la route du Tour: "J'ai été très encouragé dans les ascensions et ça fait vraiment du bien dans une course aussi dure."

Interrogé ensuite sur ce qu'il se passe parfois à l'arrière de la course, loin des caméras de télévision, le Liégeois a dévoilé une anecdote assez inattendue: "Dans la descente, je suivais un cyclo. Il a raté un virage et s'est retrouvé vingt mètres plus bas. Je me suis arrêté avec Froome et Juul-Jensen pour le secourir car il était salement amoché. J'ai perdu 20 minutes dans l'histoire pour appeler les secours et l'aider. Ce sont des choses qu'on ne voit évidemment pas à la télévision mais oui, il se passe des choses partout sur les routes du Tour, pas seulement à l'avant de la course."

Espérons pour ce cyclo qu'il s'en remettra rapidement. Il aura alors une belle anecdote à raconter...