Après une semaine de course, les coueurs du Tour de France sont au repos ce lundi du côté de Tignes pour recharger les batteries avant la suite de la Grande Boucle. En attendant, l'organisateur du Tour de France, ASO, a publié les gains de chaque équipe depuis le début de l'épreuve.

Pour rappel, Les 20 premiers de chaque étape engrangent de l'argent pour leur équipe, de même que les leaders de chaque classement (général, par points, de la montagne, des jeunes et par équipes), tout comme le coureur élu combatif du jour. Mais aussi, le passage en tête aux sprints intermédiaires et au sommet des difficultés recensées rapportent de l'argent.

Et depuis le début du Tour, sans surprise, ce sont les équipes belges Alpecin-Fenix (51 660 €) et Deceuninck-Quick Step (51 580 €) qui trônent en tête : Avec deux victoires d'étapes et six jours en jaune, la formation de Mathieu Van der Poel est juste devant le Wolfpack qui a gagné trois étapes, porté le maillot jaune durant une journée et le maillot vert durant plusieurs jours également.

Ensuite, on retrouve l'équipe Bahrain Victorious, lauréate de deux étapes (avec Mohoric et Teuns) et l'équipe du leader Tadej Pogacar, la formation UAE Team Emirates.

Les deux dernières formations belges engagées sur ce Tour de France font beaucoup moins bien puisque Lotto Soudal (7 970 €) est 15e et Intermarché-Wanty Gobert (3 750 €) est 20e sur 23 équipes. 

Derrière la formation wallonne, on retrouve les équipes Movistar, TotaleEnergies et Qhubeka-NextHash. Cette dernière n'a gagné que 1 840 euros soit pratiquement 50 000 euros de moins que l'équipe Alpecin Fenix.

© D.R.