10e étape. Aix-Les-Bains - L'Alpe d'Huez, 209 km
km 209 Armstrong s'impose à l'Alpe d'Huez. Ullrich termine deuxième à 2.01, Beloki est 3e à 2.10.
km 207 Armstrong a deux minutes d'avance sur Ullrich à deux bornes de l'arrivée.
km 205 Armstrong possède 1.45 d'avance sur Roux, rejoint puis dépassé par le groupe Ullrich. Kivilev est à 3 min. d'Armstrong. Sevilla, puis Moreau, enfin Beloki sont distancés par l'Allemand qui demeure seul en poursuite de l'Américain.
km 203 Armstrong revient sur Roux qu'il laisse sur place. Le groupe Ullrich compte 1.40 de retard. Aux côtés d'Ullrich, il ne reste que Beloki, Moreau et Sevilla qui est à la peine.
km 201 Ullrich et son groupe sont à 1.30 d'Armstrong qui n'a plus que 2 min. de retard sur Roux.
km 199 A 10 km du but, Armstrong est revenu à 3.20 de Roux. Gonzalez de Galdeano quitte le groupe Ullrich pointé à 4.30.
km 198 Armstrong se retrouve seul à la poursuite de Roux qui ne possède plus que 4.30 d'avance sur l'Américain. Ullrich est à 30 sec. en compagnie de Sevilla, Moreau, De Galdeano, Beloki. Simon a été distancé très vite. Kivilev et Jalabert sont lâchés à leur tour.
km 196 Laurent Roux entame la montée de l'Alpe. Très vite, Armstrong fait mener Rubiera. Et le groupe explose sur l'accélération des deux US Postal. Mais Ullrich suit. Armstrong place une deuxième attaque.
km 193 Laurent Roux passe à Bourg d'Oisans, au pied de l'Alpe d'Huez. Il compte encore 6.10 d'avance sur le peloton. Passages du sprint: 1. Roux, 2. Frutti, 6.10, 3. Livingstone
km 165 Dans la descente, Roux augmente son avance (6.50) sur le peloton qui a ralenti ce dont a profité François Simon pour revenir.
km 156,5 Passages au sommet du Glandon: 1. Roux, 2. Jimenez, 1.58, 3. Jalabert, 5.46, 4. Garzelli, 5. Sevilla, 6. Boogerd, 7. Ullrich, 8. Etxebarria, 9. Moreau, 10. Beloki, 11. Leiseka, 12. Armstrong, 13. Rous, 14. Belli, 15. Heras, 16. Botero, 17. Rubiera, 18. Kivilev, etc. Simon est à 7.40.
km 154 Comme dans la Madeleine, les Telekom mènent l'ascension et Armstrong est parmi les derniers du groupe. Côté belge, Axel Merckx et Kurt Van de Wouwer se maintiennent dans le groupe de tête.
km 152 Roux compte 50 sec. d'avance sur Jimenez, 6.15 sur le premier groupe dont François Simon est, pour la première fois, distancé. On annonce que le gros peloton, 70 coureurs, est, déjà, à 25 minutes.
km 145 Roux distance Jimenez à l'avant. Botcharov dépasse et lâche Tauler, à la dérive. Casero (5e du classement final en 1999) abandonne.
km 140 Alors qu'Armstrong est à nouveau en queue du groupe, Salmon est distancé et Botcharov attaque.
km 136,5 Au bas de la descente, le peloton compte 7.35 de retard sur le tandem Roux-Jimenez. Et très vite, on aborde l'ascension du Glandon, longue de 20 km.
km 114 Passages au sommet: 1. Roux, 2. Jimenez, 3. Tauler à 3.10, 4. Jalabert, 8.17, 5. Garzelli, 6. Boogerd, 7. Sevilla, 8. Belli, 9. Van de Wouwer, 10. Atienza, 11. Ullrich, 12. Kloden, 13. Vaughters, 14. Bottero, 15. Livingston.
km 113 Laurent Roux passe premier au sommet du col de la Madeleine où est jugé le prix Souvenir Henri Desgrange. Jimenez est deuxième. Tom Steels, puis Kirsipuu ont abandonné. Depuis quelques kilomètres, Armstrong est parmi les derniers du groupe.
km 109 A 100 km du but et à 5 km du sommet de la Madeleine, le groupe Armstrong-Ullrich perd Salmon, Jullich, Unai Etxebarria, Bartoli, Kjaergaard, Jaksche, porteur du maillot blanc. Dans ce peloton, il y a encore les Belges Van de Wouwer, Merckx, Vermaut, Demarbaix. Mais ce dernier se laisse décrocher pour attendre son leader Salmon. Roux-Jimenez comptent 10 minutes d'avance sur le premier peloton, 14.50 sur le second.
km 106 Tauler est lâché par ses compagnons. Dans le peloton, la lessive se poursuit: Verbrugghe, Aerts, Bettini, Pena, Brochard, Rodriguez, Heulot lâchent prise. Le groupe Armstrong-Ullrich est à 10.30, le groupe d'O'Grady à 14.20. Simon est pratiquement virtuel maillot jaune.
km 103 Le peloton est toujours emmené par les coureurs de Telekom d'Ullrich , plus nombreux dans le groupe de tête que les US Postal d'Armstrong.
km 97 Le maillot jaune O'Grady, distancé à son tour, se retrouve dans un groupe composé encore de Museeuw et de De Groot, le 3e du classement général. Les Telekom emmènent le peloton de tête. Halgand, porteur du maillot à pois est également distancé.
km 93 Dès les premiers lacets, de nombreux coureurs, les sprinters en priorité, sont distancés. Parmi les premiers lâchés: Steels, Kirsipuu, Millar, Ivanov, vainqueur à Aix-les-Bains, Durand, Guesdon, etc. A l'avant du groupe Ullrich, Armstrong et Moreau ne se quittent pas d'une semelle.
km 89 Le trio d'attaquants au pied du col de La Madeleine, soit 25 km d'ascension.
km 68,5 Le trio de tête passe à Albertville. Ecart avec le peloton, emmené par Ekimov (US Postal): 12 minutes. Abandon de Ludovic Capelle.
km 40 Au sommet du col du Frêne (3e cat.), premier obstacle du jour, Jimenez devance Tauler et Roux. Le peloton est pointé à 12.15 !
km 25 2.55 pour les trois attaquants.
km 20 L'écart franchit la minute, le peloton ayant repris un rythme plus mesuré. Ludovic Capelle, un moment distancé, est revenu dans le peloton.
km 10 Le trio de tête possède 30 sec. d'avance sur un peloton qui poursuit désormais à un rythme élevé.
km 5 Début de l'étape sur un mode mineur. Le peloton, groupé, roule à un petit rythme, conscient des difficultés qui l'attend. La trêve est de courte durée. Castresana (Euskaltel) est le premier à attaquer. Bettini réplique immédiatement, suivi par Roux, Tauler et Jimenez. Ces trois derniers poursuivent alors que les autres sont repris.
km 0 Le départ est donné à 10 h 42 à Aix-les-Bains. Au menu, les ascensions des col du Frêne (km 40 - 3e cat.), de la Madeleine (km 114 - Hors cat.), du Glandon (km 156 - Hors cat.) et de l'Alpe d'Huez (km 209 Hors cat.). Arrivée à l'Alpe d'Huez vers 17 h 15.



LES INFOS PRATIQUES
...............................
Le tracé
Repérez les endroits cruciaux de la journée
Les classements généraux
Besoin d'un rappel des écarts entre les favoris ?
.......................................
LES DERNIERS ECHOOOOOOS
........................
Les vainqueurs du Glandon
Voici les coureurs qui sont passé en tête du col du Glandon: Klablinski (1947), L. Bobet (1948), Coppi (1952), Van Impe (1977-81-83), Demierre (1983), Rooks (1988), Claveyrolat (1990), Colagé (1993), Virenque (1994-97). A noter qu'en 1983, le Glandon avait été escaladé à deux reprises.
Les vainqueurs de la Madeleine
Voici les coureurs ayant franchi en tête le col de la Madeleine: Gandarias (1969), J.P. Danguillaume (1973), Galdos (1975), Van Impe (1979-81-83), Martinez (1980), Delgado (1984), Fuerte (1987), Abadie (1988), Claveyrolat (1990), Ugrumov (1994), Virenque (1995-96-97), Ullrich (1998) et Lelli (2000).
Kuiper au sommet
Hennie Kuiper, ancien vainqueur au sommet de l'Alpe d'Huez, puis directeur sportif pendant de nombreuses années, est également présent à l'arrivée de la 10e. Le Hollandais, au joli palmarès, a terminé 2e d'un Tour, battu de 48 secondes seulement par Thévenet à Paris. Il fut aussi vainqueur de Paris-Roubaix, du Tour des Flandres, du Tour de Lombardie, d'un titre mondial (à Yvoir) et d'un titre olympique !
Ludovic Capelle, épuisé, abandonne
Arrivé seul avec près de 20 minutes de retard à Aix-les-Bains, Ludovic Capelle aurait bien aimé repartir aussitôt pour la Belgique. Mais comme Vincent Lavenu, son directeur sportif n'aurait pas apprécié, le champion de Belgique s'est promis de prendre le départ de l'étape des Alpes de ce jour. En se donnant très peu de chances de la terminer. " Je suis épuisé, a expliqué Capelle. Je partirai d'Aix, mais je ne crois pas que j'arriverai à l'Alpe d'Huez..." Confirmation: le champion de Belgique a renoncé avant d'apercevoir le premier col sérieux du Tour.
Ballerini à la tête de la squadra
Franco Ballerini, ancien vainqueur de Paris-Roubaix et de Paris-Bruxelles, devrait bientôt occuper les fonctions de sélectionneur national et se retrouver ainsi à la tête de la squadra azzura.
Bugno sur le lieu de ses exploits
Le double champion du monde Gianni Bugno avait, aussi, remporté deux victoires consécutives sur les pentes de l'Alpe d'Huez. L'Italien, aujourd'hui à la retraite, revient sur le lieu de ses exploits. Il est accompagné par Francesco Moser, autre grand champion du cyclisme mondial.
Kirsipuu approché par Rabobank
Jaan Kirsipuu qui arrive en fin de contrat chez AG2R a été approché par l'équipe Rabobank. Ludovic Capelle pourrait accomagner l'Estonien, même si le champion de Belgique a aussi des contacts avec Lotto et Mapei.
Moreau chute...sous la douche
L'accident a été bien dissimulé, histoire sans doute de ne pas mettre la puce à l'oreille des adversaires. Au soir du prologue de Dunkerque, Christophe Moreau avait chuté en prenant sa douche et s'était violemment cogné le genou gauche. Bilan: hématome et petite douleur qui s'est réveillée dimanche en raison de la pluie et du froid. Du coup, le kiné de Festina a posé un emplâtre sur le genou de Moreau.
Alpe d'Huez: les Hollandais d'abord, les Italiens ensuite
La montée de l'Alpe d'Huez rendue célèbre au cours des années 70 et 80 a souvent souri aux Hollandais et, au cours des dernières éditions aux Italiens. Ce fut le plus prestigieux d'entre eux, Fausto Coppi qui inaugura cette ascension en 1952. Cette ascension, pas comme les autres, ne manque pas d'histoires, grandes et petites. Quelques exemples:

- en 1978, Michel Pollentier, vainqueur sur la ligne, fut mis hors course pour avoir tenté de frauder au contrôle médical.

- en 1979, ce ne furent pas une mais deux ascensions de l'Alpe qui couronnèrent respectivement Agostinho et Zoetemelk.

- en 1984, Luis Herrera signe la première victoire colombienne dans le Tour.

- en 1986, Bernard Hinault passe la ligne bras dessus, bras dessous avec son équipier Greg LeMond.

- Bugno gagne deux années de suite en 1990 et 91. Kuiper a réussi la même chose en 77 et 78, mais il avait bénéficié du déclassement de Pollentier.

- en 1999, Giuseppe Guerini percute un jeune supporter qui prend une photo à proximité de l'arrivée. Il réussit néanmoins à repartir et à s'imposer.

- le record au niveau de l'ascension appartient à Marco Pantani (vainqueur en 1995 et 97) en 37 min. 35 sec.