2e étape. Calais - Anvers, 220,5 km
km 220,5 Dans l'ultime kilomètre, Marc Wauters attque. Pretot le rejoint. Intelligemment, Wauters se met dans la roue du Français et le saute à l'arrivée. Le Belge fait coup double car il endosse, du même coup, le maillot jaune.
km 210 A 10 km de l'arrivée, l'écart entre les seize leaders - les 4 ont été repris par les 12 - et le peloton est de 40 sec.. La poursuite est menée par les équipes Telekom, Mapei et AG2R.
km 190 Derrière les quatre leaders, douze coureurs partent en contre, sous l'impulsion du tandem Dekker-Wauters. Parmi ces hommes, Verstrepen, Verbrugghe, O'Grady, Julich, Morin, Milesi, Bramati, Basso, Pretot et Hunter. A l'arrière, une chute collective provoque une cassure dans le peloton.
km 184 Le sprint-bonification de Stekene est remporté par Frutti devant Voigt et Knaven. Peu auparavant, Axel Merckx a été victime d'une crevaison. Il est revenu peu après dans le peloton.
km 170 Les quatre leaders tentent de résister au peloton emmené, principalement, par les coureurs de l'équipe AG2R. L'écart est de 40 sec.
km 151 Paul Van Hyfte a reçu l'autorisation de sortir du peloton pour aller saluer les siens à Ertvelde. Mais lorsque Voigt, Knaven et Frutti, qui ont attaqué (sérieusement eux !), le rejoignent, Van Hyfte décide de les accompagner.
km 140 L'entente dans groupe de tête, qui a perdu Seigneur sur crevaison, est moins bonne qu'au début de l'échappée. Le peloton s'est d'ailleurs rapproché à 45 secondes. Peu avant l'entrée d'Eeklo (km 145), c'est le regroupement général.
km 133 Le sprint-bonification de Knesselare est remporté par l'Italien Tosatto qui empoche les 6 sec. de bonifications. De Groot (4 sec.) est 2e, Diercksens (2 sec.) est 3e.
km 112 L'écart est passé à 2.35. L'Italien Tosatto est virtuel leader du Tour.
km 90 Neuf coureurs se dégagent: Seigneur, Garcia-Acosta, Agnolutto, Vermaut, Diercksens, De Groot, F. Rodriguez, Auger et De Groot. Ils sont pris en chasse par le tandem Renier-Bessy, rapidement repris par le peloton réagit. Les neuf comptent 2.25 d'avance au km 101.
km 60 Le Tour quitte la France et entre en Belgique. La bataille se poursuit entre les treize échappés et les deux pelotons. Les Festina mènent le premier groupe. 20 km plus loin, on se dirige vers un regroupement quasi général.
km 47 Suite à plusieurs accélérations, treize coureurs se dégagent: Museeuw, Vinokourov, Baldato, Gonzalez Galdeano, Husvod, Morin, Bergès, Capelle, Gouvenou, Loda, Lotz et Bettini. Un premier peloton, avec Moreau suit à 15 sec., un deuxième peloton à 47 sec. L'allure est très vive. A l'arrière, l'Espagnol Iker Flores, en difficulté à chaque accélération, abandonne.
km 41 Le premier sprint-bonification du jour, disputé à Dunkerque, est remporté par Kirsipuu. L'Estonien se rapproche ainsi à une seconde du maillot jaune détenu par Moreau. Classement du sprint: 1. Kirsipuu (6 sec. de bonif); 2. O'Grady (4 sec.); 3. Svorada (2 sec.)
km 0 Le départ de la 2e étape, Calais - Anvers, est donné à 12 h 18. Daniele Nardello, victime d'une chute la veille est blessé au coude, est partant. Ils sont donc 188 coureurs à s'élancer en direction de la Belgique. En raison de travaux à Zelzate, le kilométrage a été porté à 220,5 km, soit 2 km de plus que prévu initialement.



LES INFOS PRATIQUES
...............................
Le tracé
Repérez les endroits cruciaux de la journée
Les classements généraux
Besoin d'un rappel des écarts entre les favoris ?
.......................................
LES DERNIERS ECHOOOOOOS
........................
200.000 spectateurs !
La police anversoise, qui avait mobilisé pas moins de 600 agents pour la 2e étape du Tour a estimé à 200.000 le nombre de spectateurs.
Wauters: " Comme dans un rêve ! "
" Ce maillot jaune est un rêve ", a expliqué Wauters après son succès. " C'est simplement incroyable. C'est un jour fantastique surtout parce que je suis en Belgique. Ce mardi, je dois passer dans mon village à Lummen. Je ne sais pas ce qu'il va se passer. Je vais quand même demander aux autres coureurs de me laisser un peu de temps pour aller montrer le maillot." Pas sûr que le peloton laisse faire après le coup de Van Hyfte ce lundi. Le Lotto s'était dégagé pour embrasser sa famille, mais lorsqu'une contre-attaque s'est dessinée, il en a profité. Les grands leaders n'ont peut-être pas apprécié...
Mattan s'arrête...pour embrasser madame
Nico Mattan a comme prévu fait une halte rapide dans son village de Gijverinkhove, où son club de supporters avait érigé un podium le long du parcours en son honneur. Une rampe d'accès lui a permis d'y accéder sans descendre de vélo et de revenir au sein de peloton quelques secondes plus tard après avoir embrassé son épouse.
Un diamant au vainqueur du jour
Anvers oblige, un diamant d'une valeur d'un million de francs belges (24.789 €) sera offert au vainqueur de l'étape du jour. Cette remise se déroulera mardi matin, au départ de la 3e étape, Anvers-Seraing.
Le Roi et la Reine à Anvers
Le Roi Albert II et la Reine Paola ont prévu d'assister à l'arrivée de l'étape Calais-Anvers depuis une tribune spécialement installée à leur attention.
Décès de Gusta Planckaert
Gusta Planckaert, mère de Willy, Walter et Eddy est décédée ce lundi matin vers 7h. C'est Walter, un des directeurs sportifs de l'équipe Lotto-Adecco, qui a prévenu l'agence Belga. Endeuillé par la perte de cet être cher, célèbre en Flandres par son surnom "Moeder Gusta", Walter Planckaert a tenu néanmoins à annoncer la nouvelle à la presse et demande à cette dernière de respecter son deuil et celui de sa famille
La mise au point de Lance Armstrong
Dimanche soir, dans un communiqué, Lance Armstrong a apporté quelques précisions quant à ses méthodes de préparation qui " sont toutes des méthodes naturelles de montée en puissance". Sans avoir jamais nié dans le passé sa relation avec Michele Ferrari, le coureur texan reconnaît ne pas avoir cherché à s’en vanter: " La raison à cela est qu’il a eu une réputation publique contestable en raison de ses commentaires irresponsables en 1994 au sujet de l’EPO . Je veux affirmer clairement que je ne m’associe pas à ces déclarations ou, à cet égard, à quiconque utilisant des méthodes sportives immorales ". Lance Armstrong ajoute que Ferrari n’a jamais discuté de l’EPO avec lui. " Je n’en ai jamais pris " ajoute le champion.