Armstrong fait depuis mercredi son retour en compétition dans cette modeste course de niveau national


SILVER CITY L'Américain Lance Armstrong, septuple vainqueur du Tour de France, a subi jeudi un contrôle antidopage dans le cadre du Tour de Gila (Nouveau-Mexique), où son compatriote et coéquipier Levi Leipheimer a gardé les commandes de la course à l'issue de la 2e étape.

"Contrôle antidopage de l'UCI N.25, a-t-il informé jeudi sur son micro-blog personnel. Cela faisait un moment. Je pensais qu'ils m'avaient oublié."
Armstrong fait depuis mercredi son retour en compétition dans cette modeste course de niveau national un peu plus d'un mois après une fracture de la clavicule droite, lors d'une chute au Tour de Castille et Leon, en Espagne.
L'Américain se teste au Nouveau-Mexique jusqu'à dimanche avant de prendre le départ du Tour d'Italie, le 9 mai à Venise.

Jeudi, lors de la 2e étape, il a essentiellement couru à l'avant du peloton avec son coéquipier Chris Horner pour défendre le maillot de Levi Leipheimer et contenir une échappée dans laquelle figurait notamment Floyd Landis.
"La deuxième étape est finie, c'était dur. Pas facile de défendre le maillot avec seulement deux personnes mais Levi Leipheimer reste en tête", a indiqué l'Américain, toujours sur Twitter, quelques heures après son premier message.

Armstrong, Leipheimer et Horner n'évoluent pas avec le maillot d'Astana mais avec une tunique au nom du magasin de cycles d'Armstrong à Austin (Texas).
Selon Johan Bruyneel, le directeur sportif d'Astana, présent dans le Nouveau-Mexique pour superviser les progrès de son protégé, Armstrong n'est actuellement pas à un niveau de forme qui le placerait parmi les favoris du Giro. "Mais cela peut s'améliorer", a-t-il dit.

Selon le manager belge, Armstrong est juste revenu au niveau qui était le sien au moment de sa chute en Espagne. "Il lui faut du temps, a ajouté Bruyneel. Cette course est un très bon entraînement pour acquérir l'intensité dont il manque. Il lui faut retrouver de la vitesse dans les jambes avant le départ du Giro."

© La Dernière Heure 2009