Le Colombien Ivan Ramiro Sosa (INEOS Grenadiers) a remporté la 3e étape du Tour de la Provence (2.Pro) samedi entre Istres et la station du Chalet Reynard sur le Mont Ventoux à l'issue de 153,9 km d'un parcours qui s'est élevé à 24 bornes de l'arrivée. Sosa endosse le maillot de leader au général à la veille de l'arrivée.

C'est la 12e victoire de la carrière de Sosa, 23 ans, qui a attaqué sur les pentes du Mont Ventoux à 4,7km de l'arrivée devançant son compatriote et équipier, Egan Bernal, 2e à 15 secondes. Le Français, Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), champion du monde, est 3e à 18 secondes.

Six coureurs ont formé l'échappée du jour pour emmener les coureurs vers le Mont Ventoux : Florian Vermeersch (Lotto Soudal), les Italiens Nicola Bagioli (B&B Hotels p/b KTM) et Alessandro Fedeli (Delko) ainsi que les Français Louis Louvet (St Michel-Auber93), Jérôme Cousin (Total Direct Energie) et Damien Gaudin (Total Direct Energie). Le peloton a contrôlé la course à un peu plus de trois minutes.

A 20 km du but, l'écart était tombé à 2 minutes avant de voir la bataille s'engager au pied du Mont Ventoux à 14,6 km de l'arrivée. Le peloton était revenu à 1:30. A dix kilomètres de l'arrivée, l'Italien Davide Ballerini (Deceuninck-Quick.Step) devait lâcher abandonner son maillot de leader après avoir remporté les deux premières étapes.

L'aventure de Vermeersch et Bagioli, les deux derniers résistants, s'est achevée à 8 km du Chalet Reynard, les INEOS Grenadiers dictant l'allure. Leur Colombien, Iván Ramiro Sosa, tentait le coup à 4,7 km de l'arrivée et dans le brouillard. Le jeune Mauri Vansevenant, 21 ans, faisait le travail pour tenter de ramener Alaphilippe qui prenait les choses en main avec encore 3 km de grimpette suivi comme son ombre par un autre Colombien d'INEOS Grenadiers, Egan Bernal. Le Néerlandais Wout Poels (Bahrain-Victorious) les rattrapaient un kilomètre plus loin.

Sosa tenait le coup pour devancer Bernal et Alaphilippe. Mauri Vansevenant a pris la 8e place à 48 secondes. Au général, Sosa possède 19 secondes d'avance sur Bernal et 21 sur Alaphilippe. Vansevenant est 8e à 58 secondes.

Tim Wellens (Lotto Soudal) n'avait pas pris le départ, victime d'un refroidissement.

Dimanche, les sprinteurs espèrent se consoler entre Avignon et Salon-de-Provence (163,2 km) et la victoire finale pourrait se jouer au fil des bonifications parsemant l'étape.

Le Colombien Nairo Quintana l'avait emporté l'an dernier.