Le peloton devait se farcir cinq cols de 2e catégorie et un de première, dont le sommet était situé à 17 bornes de l'arrivée. Les principaux favoris y ont basculé en tête. Sonny Colbrelli, deuxième la veille dernière Peter Sagan, a réglé le sprint d'un peloton réduit devant le Néo-Zélandais Patrick Bevin (Israël Start-Up Nation) et le Suisse Marc Hirschi (EAU Team Emirates). Premier Belge, Ilan Van Wilder (DSM) a pris la 7e place.

Leader depuis mardi et sa démonstration dans le prologue à Oron, Rohan Dennis (INEOS-Grenadiers), encore très actif jeudi, conserve le maillot jaune de leader. L'Australien possède 8 secondes d'avance sur Bevin, qui a pris 6 secondes de bonifications, et 9 sur ses équipiers Geraint Thomas et Richie Porte.

C'est la première victoire de la saison pour Colbrelli, 30 ans, et la 27e de sa carrière.

Six coureurs ont composé la principale échappée du jour avec le Néerlandais Antwan Tolhoek (Jumbo-Visma), l'Autrichien Hermann Pernsteiner (Bahrain - Victorious), l'Italien Davide Villella (Movistar), l'Australien Christopher Hamilton (DMS), le Colombien Jonathan Caicedo (EF Education - Nippo) et l'Estonien Rein Taaramae ( Intermarché - Wanty - Gobert Matériaux), qui avaient 2:40. d'avance sur le peloton à 70 bornes de l'arrivée avec encore un col de 2e catégorie et le col de première catégorie au programme.

A 50 kilomètres de l'arrivée, Taaramae a décidé de la jouer en solo. Bien lui en a pris, l'Estonien a creusé l'écart pour effectuer une belle chevauchée. Elle aura pris fin trente kilomètres plus loin. Une trentaine de coureurs ont basculé ensemble après le sommet de la dernière difficulté du jour à 17 kilomètres de l'arrivée.

Dries Devenyns (Deceuninck-Quick Step), souffrant des bronches, et Alexey Lutsenko (Astana-Premier Tech), contraint au repos par son équipe après "un dur printemps", n'avaient pas pris le départ.

La 3e étape vendredi comportera six cols de troisième catégorie sur les 168.7km prévus au départ de et à l'arrivée à Estavayer.

Ce Tour de Romandie qui s'achève dimanche, marque le début de la saison des courses par étapes. Le Slovène Primoz Roglic, absent cette année, a remporté les deux dernières éditions du rendez-vous suisse, en 2018 et 2019. L'édition l'an dernier avait été annulée en raison de la pandémie de coronavirus.