Vainqueur en solitaire, l'Espagnol de Movistar endosse en prime le maillot de leader du général. Maillot jaune au départ de l'étape, l'Australien Rohan Dennis (INEOS Grenadiers) a été victime d'une chute à une dizaine de kilomètres de l'arrivée.

Sous la pluie, sept coureurs, dont deux Belges - Sander Armée (Qhubeka ASSOS) et Kobe Goossens (Lotto Souda) - sont partis comme baroudeurs creusant un écart de 2 minutes et 30 secondes sur le peloton à 120 bornes de l'arrivée. Il y a avait aussi dans ce groupe les Suisses Johan Jacbos (Movistar), Stefan Küng (GFC), et Mathias Reutimann (Swiss Racing Academy) et Stefan Bissegger (EF Education - Nippo), ainsi que le Britannique Charlie Quarterman (Trek - Segafredo).

Alors que le groupe de tête perdait progressivement des unités, Goosens et Küng partaient à deux à 16 km de l'arrivée. Mais un peu plus loin, Küng était victime d'une chute spectaculaire en descente, sur une route glissante. Goosens se retrouvait alors seul en tête, avec une quarantaine de secondes d'avance sur le peloton. Son aventure prenait fin à 9 km de l'arrivée, avant le sommet de Les Granges, la dernière ascension du jour. L'Espagnol Marc Soler (Movistar) attaquait dans le final de cette pente de 2,5 km à 7,8 pour-cent. Son compatriote Ion Izagirre (Astana-Premier Tech) partait en contre, mais sans jamais inquiéter Soler.

Soler, 27 ans, décroche la cinquième victoire de sa carrière, la première de la saison.

Le Danois Magnus Cort Nielsen (EF Education) prenait la deuxième place à 22 secondes, devant le Slovaque Peter Sagan (Bora-Hansgrohe). Au général, Soler compte 14 secondes d'avance sur le Britannique Geraint Thomas (INEOS Grenadiers), l'Australien Richie Porte (INEOS Grenadies) et l'Italien Sonny Colbrelli (Bahrain-Victorious).

Samedi, c'est l'étape reine au programme avec une arrivée au sommet de Thyo 2000 (hors catégorie) au départ de Sion sur 161,3 km. Deux cols de première catégorie et deux autres de 3e catégorie auront jalonnés le parcours.

Ce Tour de Romandie qui s'achève dimanche, marque le début de la saison des courses par étapes. Le Slovène Primoz Roglic, absent cette année, a remporté les deux dernières éditions du rendez-vous suisse, en 2018 et 2019. L'édition l'an dernier avait été annulée en raison de la pandémie de coronavirus