Notre compatriote Thomas De Gendt (Vacansoleil) a remporté vendredi la 7ème étape du 75-ème Tour de Suisse (WorldTour), la plus longue de l'épreuve

SERFAUS Un étape disputée sur la distance de 222,8 km entre Vaduz et l'arrivée jugée à Serfaus dans le Tyrol autrichien.

Rescapé d'un groupe de tête de 17 coureurs, De Gendt a faussé compagnie à ses derniers compagnons d'échappée à une vingtaine de kilomètres de l'arrivée, conservant au final 34 secondes d'avance sur le Luxembourgeois Andy Schleck (Team Leopard). L'Espagnol José Joaquin est 3ème à 48 secondes.

Le coureur belge, déjà très en vue sur Paris-Nice (vainqueur de la 1ère étape et maillot jaune), décroche son 3e succès de la saison, après celui acquis fin mai au Circuit de Lorraine.

C'était tout ou rien," a reconnu De Gendt après sa plus belle victoire de la saison. "Partir dans la bonne échappée était planifié. Donc plus nous nous rapprochions du Flüelapass, plus je suis remonté afin de ne pas me faire surprendre au moment où nous avons pu partir. Lorsque nous comptions plus de huit minutes d'avance, j'ai alors pensé que ça pouvait aller au bout. Mais ce n'était, bien sûr, pas encore gagné pour autant."

"En accord avec le directeur d'équipe, Hilaire Van der Schueren, j'ai tenté le coup," a-t-il encore indiqué dans son résumé de la course.

"Attendre jusqu'à l'ascension finale n'avait pas de sens avec des gars comme Andy Schleck et Christian Vandevelde. J'ai donc attaqué alors qu'il restait encore dix kilomètres de plat à parcourir. Je devais avoir assez d'avance au moment d'aborder la montée du Serfaus. Une minute, c'était bien. Mais lorsque j'ai entendu que Schleck revenait, mon coeur a bondi. Finalement il ne m'a pas repris. Cela prouve à quel point je suis en forme. Les deux stages en altitude, un avant le Circuit de Lorraine et un autre après, ont clairement porté leurs fruits !"

L'Italien Damiano Cunego (Lampre) est arrivé 4 minutes plus tard avec ses principaux adversaires pour la victoire finale, conservant son maillot jaune de leader. Au classement, il devance les Néerlandais Bauke Mollema et Steven Krijwijk de respectivement 1:23 et 1:36. Le Luxembourgeois Frank Schleck est 4e, à 1:41.

© La Dernière Heure 2011