Gilbert, Stybar et Capiot sont trois des quatre attaquants qui ont fait un trou dans la Hertstraat, une montée pavée, à onze kilomètres de l'arrivée. Cependant, ils ont utilisé un trottoir surélevé pour éviter les pavés de la chaussée, violant ainsi un règlement de la fédération cycliste internationale UCI qui stipule que les coureurs doivent rester sur la route et ne peuvent pas utiliser les pistes cyclables ou les trottoirs surélevés.

Les trois coureurs ont risqué une exclusion, mais ont finalement réussi à s'en tirer avec une pénalité de vingt secondes. Une mesure qui hypothèque les ambitions finales de Gilbert et Stybar. Il y a également eu beaucoup de protestations car seuls trois coureurs ont été pénalisés alors que beaucoup d'autres ont aussi emprunté le même trottoir.

Amaury Capiot était également mécontent parce qu'il n'a pas emprunté le trottoir mais a roulé dans le caniveau de l'autre côté de la chaussée. Son équipe a fait appel et a eu gain de cause. Mardi matin, Capiot s'est vu retirer ses 20 secondes de pénalité. Stybar et Gilbert restent punis et ont toujours respectivement 34 et 35 secondes de retard sur Caleb Ewan au classement général.