"Ce sera une édition limitée et une version unique aussi dont nous nous souviendrons comme étant celle où nous devions tous rester à la maison", a commenté Carina Van Cauter. Les 22 zones de sécurité seront installées comme chaque année, mais elles ne pourront cette fois accueillir du public. La police veillera au grain pour en interdire l'accès et verbaliser les contrevenants, rappelant aussi le port du masque sur tout le reste du parcours où la présence est permise de une heure avant la course jusqu'à une heure après.

Les zones de départ, à Anvers, et d'arrivée, à Audenarde, sont également interdites au public. Tomas Van Den Spiegel, le patron de Flanders Classic, n'y va lui pas par quatre chemins. "Restez chez vous ! Le Tour des Flandres aura lieu si vous restez chez vous. C'est le message que tout le monde fait passer aujourd'hui !"

Aucune manifestation ni activité commerciale ne sera permise aux abords du parcours, comme à Audenarde où aucun événement ne pourra y être organisé. "Et par extension sur tout le parcours du Ronde", a ajouté le bourgmestre d'Audenarde, Marnic De Meulemeester. "Dimanche, cela se passera devant la télévision."

Les règles édictées pour la journée feront l'objet de beaucoup de publicité cette semaine pour assurer une bonne information au public.

Carine Van Cauter appelle aussi avec insistance à ne pas organiser de rassemblements privés pour regarder le Tour des Flandres à la télévision. "Les fêtes privées seront immédiatement arrêtées, et sanctionnées."