Le champion olympique en titre a porté une attaque décisive dans le Paterberg.

Ce Tour des Flandres virtuel, disputé sur Zwift, a donc permis à Greg Van Avermaet de s'imposer pour la première fois de sa carrière sur le Ronde. Chacun chez eux, les coureurs ont couvert l'équivalent des 32 derniers kilomètres du véritable parcours sur des rouleaux.

Si Evenepoel a rapidement pris les devants avec Bettiol, le vainqueur du Tour des Flandres 2019, un groupe est ensuite rentré avec De Gendt, Van Avermaet, Naesen et Roche.

Dans le Vieux Quaremont, tout le monde s'observait. Le Paterberg, dernière difficulté du parcours, était alors décisif. Greg Van Avermaet s'y détachait et résistait ensuite pendant plus de dix kilomètres à un trio formé de Naesen, Roche et De Gendt qui terminera dans cet ordre alors que Stuyven complète le top 5. Evenepoel, lui, se contentera d'une 6e place depuis sa terrasse, à Schepdaal.

Notons l'abandon de Michael Matthews à mi-course, à l'arrêt sur son rouleau, dans son salon. Greg Van Avermaet, lui, se souviendra avoir débloqué son compteur sur le Ronde, dans son... grenier, à son domicile de Grembergen.
© Printscreen


"J'étais surpris par le rythme, au début de course"

Après son exploit, Greg Van Avermaet a répondu aux questions des journalistes de Sporza. "J'ai été lâché au tout début de course, surpris par le rythme imprimé dès les premiers hectomètres. Mais j'ai pu combler mes dix secondes de retard ensuite et m'imposer. C'était dans les bosses qu'il fallait faire la différence. C'était drôle, on s'est bien amusé. Evidemment, je ne compte pas cette victoire dans mon palmarès..."

Evenepoel, lui, a reconnu que c'était trop dur pour lui: "J'étais à bloc mais c'est décidément une course qui ne convient pas à mes qualités. C'était un bon entraînement, au final, et je me suis bien amusé."

© Printscreen