"Gagner n'est jamais facile, même si ça peut en avoir l'air", a déclaré Fabio Jakobsen après sa victoire. "J'ai fait un stage avec une partie de l'équipe pour préparer le Tour de France. Les jambes étaient bonnes, mais l'entraînement ne vaudra jamais une course. C'était bien de me tester aujourd'hui. J'ai lancé à environ 200 m de la ligne, je savais que j'avais les jambes. A un moment, j'ai senti que Caleb Ewan voulait passer sur la gauche mais j'avais encore assez de puissance pour l'emporter avec une roue d'avance. Aujourd'hui, j'ai gagné parce que j'ai lancé le sprint plus tôt qu'Ewan."