"L'an dernier, sur le même parcours, Edvald a terminé 3 secondes devant moi. Aujourd'hui, l'écart est de 32 secondes." Greg Van Avermaet (BMC), qui a pris la 4e place de la 3e étape du Tour du Qatar mercredi, à Lusail, est conscient qu'il lui sera très difficile de revendiquer la victoire finale. 

"La sensation était bonne, j'ai développé la même puissance en watts, donc Edvald était beaucoup plus fort. Il sera difficile de le devancer pour la victoire finale. Il sera difficile à isoler, il a une forte équipe", a conclu le leader de l'équipe BMC. Van Avermaet est 4e du classement à 34 secondes, Cavendish est 2e à 26 secondes et Manuel Quinziato 3e à 32 secondes du Norvégien de l'équipe Dimension Data.

"Je pense même qu'il est possible que les sprinters qui sont derrière moi me dépassent (bonifications de 10, 6 et 4 secondes, ndlr). Nous allons continuer à essayer. Au Qatar tout est toujours possible. On n'est jamais sûr de rien tant que la ligne d'arrivée n'est pas franchie. Je suis content d'être en bonne condition en vue du début de saison."