Le Belge Tim Merlier (Alpecin Fenix) a remporté au sprint lundi la 3e étape du Tour de France qui a mené les coureurs de Lorient à Pontivy sur 182,9 km, signant une première victoire belge dans la Grande Boucle 2021. La Belgique fait même un doublé puisque Jasper Philipsen (Alpecin-Fenix) a pris la deuxième place devant le Français Nacer Bouhanni (Team Arkea), au terme d'une étape marquée par de nombreuses chutes dans son dénouement. Le Néerlandais Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix) conserve le maillot jaune.

L'étape, au profil plat et promise à un sprinteur, a permis à cinq hommes de se distinguer très vite et longtemps. Dès le premier kilomètre, en effet, cinq coureurs, parmi lesquels le Belge Jelle Wallays (Cofidis), ont pris la poudre d'escampette. Ce qui a permis au Néerlandais Ide Schelling (BORA Hansgrohe) de reprendre possession du maillot à pois. 

Après une quarantaine de kilomètres, une chute a impliqué quatre coureurs du peloton: les Britanniques de l'équipe Ineos Geraint Thomas et Luke Rowe et deux coureurs de l'équipe Team Jumbo-Visma, le Néerlandais Robert Gesink, contraint à l'abandon, et l'Allemand Tony Martin. 

Le peloton, qui a mis en route dans les derniers kilomètres pour reprendre l'échappée, était tout aussi nerveux que ces deux derniers jours. De nombreuses chutes ont émaillé la fin de course, à l'image de celle de Primoz Roglic.

La jonction avec les derniers échappés s'opérait à un peu plus de 5 kilomètres de l'arrivée et le sprint final se préparait dans le chaos, avec de nouvelles chutes. Dont celles de Caleb Ewan et Peter Sagan, à quelques mètres de la ligne d'arrivée. L'Australien a d'ailleurs été contraint à l'abandon.

Voici le classement actualisé.

Revivez l'étape: