Le Belge s'impose au sprint

SAINT-HUBERT On l'attendait depuis trois ans; une victoire belge d'étape au Tour de la région wallonne cycliste. Nico Sijmens (Landbouwkrediet) a réussi mercredi à remporter la 3e étape de l'édition 2006 en s'imposant au terme des 205,4 km reliant Mettet à Saint-Hubert. Le nouveau leader de l'épreuve a ainsi succédé à Niko Eeckhout dernier vainqueur belge sur le TRW, le 28 juillet 2003.

Il a battu au sprint ses cinq compagnons d'échappée. Kurt-Asle Arvesen, Moises Aldape, Hugo Sabido, Leonardo Bertagnolli et Luca Celli.

Sous la canicule (35 degrés) et malgré 8 côtes au programme, quatre courageux sont partis à l'attaque après 20 kilomètres. Olivier Kaisen, Moises Aldape (déjà), Sébastien Minard et Martin Pedersen. Ils ont compté jusqu'à 10 minutes d'avance. Ce n'est qu'à 15 km de Saint-Hubert juste avant l'ultime difficulté le Fourneau Saint-Michel, que la quatuor a été repris.
L'Italien Luca Celli, lauréat de l'épreuve l'an dernier, est alors parti à l'attaque suivi de Luis Perez. Kurt-Asle Arvesen et Frederik Veuchelen les ont rejoints. A 10 km de l'arrivée, Leonardo Bertagnolli partit en contre et on assista à un bref regroupement. Bertagnolli reçut le renfort d'abord de Björn Leukemans puis ensuite de Nico Sijmens, Moises Aldape, Hugo Sabido, Kurt-Asle Arvesen et Luca Celli. Leukemans dut laisser filer les six hommes qui se jouèrent la victoire au sprint. Sijmens, désormais établi près de Charleroi, pouvait jubiler.

"Finalement. Après tous les soucis de ces derniers mois, cela devait bien arriver une fois. D'abord, j'ai été écarté six semaines en raison d'une infection au visage. Puis, j'ai souffert du genou. Cela a duré. Mais j'ai pu bien me préparer pour ce Tour de la région wallonne et vous voyez le résultat. Lundi, j'ai été repris dans les derniers kilomètres avec trois autres. Je m'étais promis de recommencer. Aujourd'hui, j'ai eu davantage de chance. J'ai vu Bertagnolli démarrer puis Leukemans partir à sa suite. Je savais que je ne devais plus hésiter. Les dix derniers kilomètres je les connaissais encore du championnat de Belgique de l'an dernier, lorsque j'avais terminé 3e derrière Serge Baguet et Kevin Van Impe. Je ne m'attendais pas que ce soit aussi facile dans le sprint. Lorsque l'Italien a lancé l'emballage, je suis facilement resté dans sa roue et j'ai pu le remonter ensuite rapidement. Nous allons défendre bec et ongle ce maillot jaune. Je pense que notre équipe est assez forte pour réussir dans l'étape-reine de jeudi, avec au programme les côtes de la Haute Levée, du Rosier, le Mont Theux et Les Forges."