Le prochain championnat du monde couru en Suisse s’annonce vraiment difficile.

À 300 jours du rendez-vous, dix coureurs, essentiellement suisses, ont reconnu lundi les principaux points du tracé des prochains championnats du monde sur route. Ceux-ci auront lieu, du 20 au 27 septembre, entre Aigle et Martigny dans les cantons de Vaud et du Valais, et ils s’annoncent particulièrement musclés en ce qui concerne les épreuves en ligne.

Dans les Alpes valaisannes, une semaine après le chrono, roulé et avancé l’an prochain au dimanche, les élites seront aux prises sur 244 kilomètres. Chez les pros, après une partie en ligne d’une centaine de kilomètres, il conviendra d’effectuer sept tours du circuit local de 19,4 kilomètres autour et au-dessus de Martigny.

Car ce circuit contient une vraie difficulté, le col de la Petite Forclaz (909 mètres d’altitude), une montée de 4 km à 10,2 %, avec des passages culminant à 14,5 %. Au sommet, il restera une dizaine de kilomètres jusqu’à l’arrivée, avec une belle descente et deux lignes droites, mais le dénivelé total s’élève à 4 384 mètres.

"Je connais très bien l’itinéraire", dit Sébastien Reichenbach, l’enfant du pays, né à Martigny et qui a vécu non loin de la côte. "La dernière partie de la course sera très sélective. Je ne me souviens pas avoir vu un parcours aussi difficile dans un championnat du monde. Le scénario sera unique, avec une sélection rapide puis un grand spectacle pour la finale."