Cyclisme

Bauke Mollema a privé Alejandro Valverde d’une douzième victoire dans une classique. "

"Cette deuxième place me satisfait", dit le Murcian. "mais elle me laisse cependant un petit goût amer car j’avais les jambes pour gagner. C’est un Monument, que j’aime vraiment. Sur la fin, j’étais marqué par beaucoup. C’est plus facile pour quelqu’un de moins surveillé d’en profiter. Bauke en a profité pour attaquer, creuser un écart important et bien utiliser son énergie pour résister. Chapeau à lui, il a mérité sa victoire. J’ai essayé d’attaquer sur San Fermo de la Battaglia, après avoir déjà tenté sur le à Civiglio, mais j’ai préféré attendre le retour des autres car je n’avais pas un grand avantage. Parfois, tu gagnes, parfois tu perds, c’est du vélo. J’aurai 40 ans l’année prochaine et il sera difficile de viser à nouveau la victoire ici, mais vous pouvez voir que je suis toujours là après toutes ces saisons. Je fais encore mieux que lors des saisons précédentes (NdlR : il s’était déjà classé 2e en 2013 et 2014) , qui sait si je ne pourrai pas encore surprendre à l’avenir."