Cyclisme La coureuse était entraînée par le cousin et l'entraîneur de Julian Alaphilippe.

La Française Marion Sicot, qui court pour l'équipe belge Doltcini-Van Eyck Sport a subi un résultat d'analyse anormal à l'EPO lors des Championnats de France en juin dernier. Prévue, ensuite sur La Course by Le Tour, les autorités anti-dopages lui ont notifiées le contrôle anormal. Depuis lors, la Française, qui a réclamé l'analyse de l'échantillon B et clame son innocence, est suspendue provisoirement.

Marion Sicot était entraînée par Franck Alaphilippe, cousin et entraîneur du coureur de la formation Deceuninck-Quick Step mais leur collaboration a cessé après les Championnats de France sans que cela ait un lien quelconque avec cette affaire selon la coureuse.

Le cousin de Julian Alaphilippe a en effet signé un contrat avec la formation Deceuninck-Quick Step comme entraîneur.