La vie de Jalabert est loin d'être un fleuve tranquille

LIÈGE Fin de carrière cycliste n'a jamais rimé, pour Laurent Jalabert, avec petite vie pépère. L'homme a besoin de bouger pour se sentir exister.

Tous les amateurs de cyclisme savent que vous avez arrêté votre carrière professionnelle en 2002 (7 ans déjà !) mais, pour vous avoir fréquenté ces dernières années, notamment au Tour de France, nous savons que vous avez plusieurs casquettes.

"Disons que, principalement, je suis consultant (NdlR : il est le plus souvent au sein du peloton, ou presque, mais à moto) pour France Télévisions pour toutes les courses cyclistes retransmises par celles-ci. J'ai la même fonction pour RTL Radio, qui est du reste la radio n°1 en France. Je m'occupe aussi de mes intérêts. J'ai une société d'images par le biais de laquelle j'ai développé quelques produits de marque, du vin, des déos, etc. Je développe tout ça et, en parallèle, je fais encore beaucoup de sport. On peut dire que j'ai trois volets dans ma vie : le professionnel, que je viens d'évoquer, le côté familial - j'essaie de consacrer un maximum de temps à mes enfants - et le troisième, celui qui m'a toujours passionné : le sport."

Parlez-nous de ce dernier aspect qui intéresse évidemment au plus au point nos lecteurs.

"J'ai toujours le goût de l'effort et je continue à faire du sport, avec des défis qui peuvent parfois paraître invraisemblables pour certains, comme le marathon ou le triathlon. J'ai ainsi participé à l'Ironman d'Hawaii, en me glissant dans le Top 100. J'ai aussi participé au Grand Raid de La Réunion, une course à pied, avec plus de 10.000 mètres de dénivelé pour traverser toute l'île. Pour moi, cette aventure a duré 47 heures. Je suis encore dans la découverte de ce que je suis vraiment. C'est ce qui m'a animé quand, tout petit, j'ai débuté le vélo. Aujourd'hui, je pense avoir fait le tour de la question en ce qui concerne le cyclisme et j'ai envie de découvrir de quoi je suis capable dans d'autres disciplines. Je vais bientôt faire les 24h motonautiques de Rouen, une manche du Championnat du Monde de bateaux de vitesse. Intégrer un nouvel univers, aller à sa découverte, cela m'attire."



© La Dernière Heure 2009