Entre Wout Van Aert et Remco Evenepoel, ce n'est pas l'amour fou. En cause: la tactique lors du Mondial où la Belgique a déçu. Sur la VRT, le gamin de Schepdaal avait critiqué les choix de son équipe à Louvain.

En marge de sa cinquième place sur le Tour d’Émilie ce week-end, le Brabançon était revenu sur cette polémique pour calmer le jeu. "Mon intention n’était pas de mal faire et j’ai peut-être bien été trop négatif", confessait ainsi Evenepoel ce samedi. "J’ai parlé de mes sentiments personnels. Si Wout avait été dans un bon jour, nous étions tous convaincus qu’il y avait alors 9 chances sur 10 de l’emporter, mais ce n’était malheureusement pas le cas. (...) La réaction de Wout m’a fait un peu peur et nous nous sommes échangé plusieurs messages via Whatsapp. Mais nous avons convenu de d’abord nous concentrer sur nos derniers objectifs de la saison avant de rediscuter de tout cela plus tard. Nous sommes assez adultes pour savoir nous parler."

Visiblement, Wout Van Aert n'a pas pris le coureur Deceuninck Quick-Step au mot. En effet, sur Radio 1, il est également revenu sur ces Mondiaux ratés. Et Remco en prend pour son grade. "Pour commencer, nous aurions dû en discuter entre nous. Car nous avions une équipe pour parler de la tactique en course. Je ne pense pas qu'un plateau de télévision soit le lieu approprié pour parler de ce genre de choses", a-t-il d'abord tranché.

"Je trouve cela très étrange que Remco confirme avoir bien compris la tactique d'abord. Pour dire ensuite à la télévision qu'elle n'était pas claire et qu'il voulait rouler pour lui même, car il avait les jambes. Je suis vraiment tombé des nues quand j’ai vu ça à la télévision”, a ajouté le coureur Jumbo Visma.

Van Aert est également revenu plus en détail sur la tactique de la course. "Remco n’a pas fait que ce qu’on lui avait demandé” estime-t-il. “Ce n’était pas à lui d’attaquer à 180 kilomètres de la fin, c’était plutôt une tâche pour Victor Campenaerts par exemple. Il était également prêt pour cela. En attaquant si tôt, Evenepoel a jeté ses propres chances" a expliqué le Belge de 27 ans.

Une chose est certaine, les deux hommes seront amenés à encore courir ensemble à l'avenir. Comment sera l'ambiance lors des prochains championnats du monde? Pour Van Aert, les deux Belges peuvent encore s'entendre. À condition de régler certains détails. "Je pense que nous pouvons parfaitement courir ensemble, mais Remco doit encore faire des progrès en termes de communication. Il y aura des courses qui conviendront mieux à Remco et alors je me sacrifierai certainement pour lui. Mais nous devons discuter de ces choses entre nous", a-t-il conclu.