Van Avermaet décrochera un gros lot

Cyclisme

Julien Gillebert

Publié le

Révélation de la dernière saison, le jeune Flandrien veut confirmer son éclosion prometteuse


HASSELT Un signe qui ne trompe pas : lundi, lors de la présentation de l'équipe Silence-Lotto, à Hasselt, Greg Van Avermaet est monté sur le podium en même temps qu'Evans, Hoste, McEwen et Popovych, soit toutes les pointures de la formation belge. C'est dire le crédit dont dispose le jeune Waeslandien, qui n'a que 22 ans.

Vainqueur à cinq reprises l'an passé, pour sa première saison au sein de l'élite, l'ancien gardien de but de Beveren (qui pense que le Standard sera champion cette saison) est attendu au tournant en 2008." Nous croyons beaucoup en lui , précise Marc Sergeant. Ce qu'il a réalisé l'an passé est épatant. Mais nous tenons à ne pas lui mettre trop de pression sur les épaules, car la deuxième saison d'un coureur, surtout quand il a bien marché en tant que néo-pro, est souvent bien plus difficile."

Plus de classe en machine que Boonen

Au niveau de la confirmation, Greg Van Avermaet semble bien parti. L'ancien champion de Belgique espoirs et lauréat de la Top Compétition s'est déjà bien montré sur les routes désertiques du Tour du Qatar. Troisième du classement final, il était constamment aux avant-plans, tentant même, le deuxième jour, de surprendre Boonen dans une longue bordure. "Je suis satisfait de ma rentrée" , explique celui qui avait ouvert son palmarès l'an passé au Moyen-Orient. "Je ne suis pas passé loin d'une victoire, mais il manquait peut-être un peu de force pour y parvenir. Cet hiver, j'ai été légèrement retardé par une inflammation au tendon d'Achille, après des séances de course à pied. Rien de bien grave. Car j'ai vu au Qatar que les jambes tournaient déjà bien."

Personnage très calme, parfois un peu fermé à l'issue des courses parce qu'il est "toujours énervé" , Greg Van Avermaet se déplace avec un brin de nonchalance. Mais une fois sur le vélo, le jeune homme dégage une belle harmonie. "Il a même plus de classe que Tom Boonen , dit de lui son ancien coéquipier Tom Steels.

Bien posé sur sa machine, le Flandrien peut compter sur une bonne vision de la course, une belle capacité à passer les côtes et surtout une très intéressante pointe de vitesse, qui lui a permis, l'an passé, de s'imposer sur des étapes du Tour du Qatar et du Tour de Wallonie, sur l'épreuve allemande Rund um Die Hainleite (1.1), à la kermesse de Westrozebeke mais surtout au Mémorial Van Steenbergen, où il avait réglé un petit groupe d'échappés qui comprenait Eeckhout, De Jongh ou Cooke.

"Je sais que je suis rapide , poursuit Van Avermaet. Peut-être pas pour gagner un sprint massif, mais dans un petit groupe, je peux profiter de cet avantage. Et je sais que je suis attendu au tournant. Mais cela ne me pose pas de problème. Je gère bien la pression. Quand on veut être coureur, quand on veut faire des résultats, on doit savoir qu'il faudra faire face à cette pression ! "



© La Dernière Heure 2008

Newsletter Sports+

Vos articles Sports

Fil info